Le chef d’Etat major ivoirien a annoncé dans un communiqué transmis ce soir, que les événements du jour à Korogho et a Abobo avaient étaient liés, selon lui, à des « récriminations » de militaires.

Selon Sékou Touré,  une intervention des forces de défense et de sécurité est intervenue « pour mettre fin à ces agissements ».

Le bilan est de trois morts, trois blessés, trois interpellés à Korhogo et trois autres interpellés à Abobo.

Fariska Barsan 

Infowakat.net