Après ses études universitaires le jeune sékou n’a frappé à aucune porte pour chercher de l’emploi. Il a choisit de voler de ses propres ailles en créant son entreprise de couture dénommé « Grace Fashion Internationale ». Aujourd’hui, le jeune couturier dit être fier de son travail car « la demande dépasse l’offre ».

Agé de 33 ans, c’est en 2012 que le promoteur de  « Grace Fashion Internationale » s’est installé à son propre compte à Ouagadougou dans le quartier « Zone une » à quelque jet de pierre du Complexe scolaire saint Collette. Mais avant, Coulibaly Sékou dit Abass a pris le temps de se former dans le domaine de la couture. « Depuis l’école primaire, j’apprenais la couture pendant les vacances par passion. Ensuite, j’ai suivi la formation avec trois de mes anciens patrons » nous confie le jeune couturier. Après l’obtention du baccalauréat, Coulibaly sékou savait déjà faire quelque chose de ses dix doigts mais ne dispose pas de matériel. Inscrit à l’université de Ouagadougou, Abass utilise une partie de son allocation pour se procurer une machine à coudre. « C’est la première tranche de mon FONER qui m’a permis d’acheter ma première machine » a-t-il indiqué.

 

Lire la suite sur entreprendreaufaso.com

 

.