Actualité

Abidjan veut régler l’affaire Guillaume SORO sur le plan diplomatique avec le Burkina

Le 8 janvier 2016, le Burkina Faso a lancé un mandat d'arrêt international contre Guillaume K. SORO dans le cadre des enquêtes sur le push manqué du Général Diendéré. Des écoutes téléphoniques entre le Président de l'Assemblée Nationale ivoirienne et le Générale de Gendarmie Djibril BASSOLET ont permis aux enquêteurs de conclure que le protégé de Alassane OUATTARA pourrait être impliqué dans cette affaire. Réagissant à ce mandat d'arrêt, les autorités ivoiriennes souhaitent "régler cette question par la voie diplomatique dans le respect des accords"

COMMUNIQUE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

La République de Côte d'Ivoire a reçu, d'Interpol Côte d'Ivoire, un mandat d’arrêt international, transmis par Interpol Burkina Faso, à l’encontre de Monsieur Guillaume Kigbafori Soro, Président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire.

La Présidence de la République de Côte d'Ivoire s'étonne que ce document, qui vise le Président de la deuxième Institution de la République de Côte d'Ivoire, ait été émis au mépris des règles et des us et coutumes en la matière.

Au regard des liens séculaires d'amitié et de fraternité qui unissent nos deux pays et nos deux peuples, la République de Côte d'Ivoire, tient à réaffirmer sa ferme volonté de régler cette question par la voie diplomatique dans le respect des accords qui nous lient, afin d'éviter tout différend entre nos deux États.

Fait à Abidjan, le 18 janvier 2016.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Concours directs session de 2020 : Le délai d’inscription prolongé

INFOWAKAT

Burkina : 60 ans d’indépendance, quel bilan ?

INFOWAKAT

Région de l’Est : des VDP mettent en déroute des HANI

INFOWAKAT

COVID19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 03 août

INFOWAKAT

Liban: le bilan s’alourdit à Beyrouth avec 135 morts et près de 5 000 blessés

INFOWAKAT

ECONCOURS 2020 : LES NUMEROS DU CENTRE D’APPEL

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR