Actualité

Affaire Djibrill BASSOLE: Pr. Dicko dit que : “les petits esprits se focalisent exclusivement sur les conséquences”

Dans un message publié sur sa page facebook ce vendredi 5 février 2016, l’ex-député du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), devenu candidat aux législatives de 2015 sous la bannière de la Nouvelle Alliance pour le Faso (NAFA), Pr. DICKO H. Mamadou, sur l’affaire du Push manqué qui implique Djibrill Bassolé, appelle à rendre «…la vraie justice… en tenant compte pas seulement des conséquences des choses mais surtout les CAUSES!!! »
 
Pourquoi l’éminent Professeur appelle à s’intéresser à la CAUSE ?
 
Dans ce message de quelques lignes seulement, beaucoup de choses peuvent être analysées. Monsieur Dicko voudrait-il justifier les raisons qui ont amenées, le Général de Gendarmerie Djibrill BASSOLE à soutenir le push ? Voudrais-il dire que Bassolé fait partie des « bons esprits » qui « pensent aux causes » et a donc cherché « à les pallier » ? Voudrait-il dire que le Général Bassolé est effectivement complice avant même que le juge militaire rende le verdict sur cette affaire de complot contre la sureté de l’Etat ? Autant de questions qui nous viennent à l’esprit quand nous pensons que le Pr. Dicko qui est un éminent intellectuel dans son domaine et que ces propos sont toujours dignes d’intérêts. Pour lui : « les petits esprits se focalisent exclusivement sur les conséquences car très souvent on n'a pas besoin d'une bonne capacité de discernement pour avoir l'impression de les comprendre ». Mais, ces « petits esprits », qui sont-ils ? Est-ce une parabole ? Si l’on peut comprendre que la publication de M. Dicko est un moyen de marquer son soutien à son camarade (Rappelons que la candidature de Djibril Bassolé pour les élections présidentielles était soutenue par la NAFA) l’on est aussi en droit de se demander si les mots choisis pour le faire ne nous informent pas sur ses fermes convictions quant à l’implication du Général Bassolé dans le push manqué, qui jouit encore d’une présomption d’innocence.
 
Un soutien indéfectible à « son Excellence Djibrill Bassolé »
 
Dans sa publication, M. Dicko « souhaite un bon vendredi à son Excellence Djibrill Bassolé ». Nous savons déjà que Djibrill est un musulman pratiquant et par moment les signes extérieurs de cette appartenance n’ont jamais été un tabou pour le général et son entourage. Dans un discours aux allures d’incantations de Doua (invocation auprès d’Allah), le Professeur Dicko dans un monologue s’adresse à son « mentor » par ces mots : « Que Allah fasse que tu soies libéré dans la paix et que tu puisses apporter ta contribution au développement de l'Afrique en général et du Burkina en particulier. Que la vraie justice soit rendue en tenant compte pas seulement des conséquences des choses mais surtout les CAUSES!!!… ». Dans la même ligne des soutiens, Adama KIEMA, un des bras de mobilisation de Djibrill BASSOLE et membre du bureau politique de la NAFA a eu aussi son soutien en ces termes « Pensée positive pour vous et pour votre filleul Adams Kiema ».
 
Entre les amphithéâtres de l’Université de Ouaga I Joseph Ki-Zerbo et la nostalgie de la salle des plénières de l’Assemblée Nationale, Pr. Mamadou DICKO semble être en panne de d’imagination pour se faire une nouvelle voie pour sa vie politique semblerait-il. Monsieur l’universitaire, pourquoi n’allez-vous pas commencer par vous faire une base politique solide ? Il parait que c’est le meilleur moyen pour réussir en politique.
 
Zongrawa Douada
infofaso.net
 

ARTICLES SIMILAIRES

Résultats d’admissibilité des concours professionnels, par ministère et institution, session 2020

INFOWAKAT

Boycott du Fasofoot : “”C’est des mauvais perdants” (Lazare Bansé)

Jordan MEDA

Astuce pour optimiser votre CV

Jordan MEDA

L’actualité de la semaine en bref…

Jordan MEDA

Entrepreneuriat : SANTENAT étend ses tentes

REDACTION

Burkina : En attendant le vote!

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR