Actualité

Affaire migrants et réfugiés dans le monde entier : Bientôt un haut sommet pour plaider leur cause

Le centre d’information des nations unies (CINU) en collaboration avec le ministère des affaires étrangères, du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et l’Organisation internationale pour les Migrants, a organisé une conférence de presse ce vendredi 16 septembre 2016 à Ouagadougou. Cette conférence avait pour objectif de donner les informations nécessaires sur le Sommet de Haut-Niveau des Nations unies sur la gestion des mouvements massifs de réfugiés et de migrants qui se tiendra le 19 septembre 2016 à New York.

Mahoua PARUMS BAMBA du UNCHR
Mahoua PARUMS BAMBA du UNCHR

Les chiffres des migrants voir des réfugiés dans le monde entier sont alarmants et accablants. En rappel, pour ce qui est des déplacements de populations, l’on a constaté un mouvement sans précédent dans le monde entier. En 2015, selon le rapport statistique du Haut commissariat pour les refugiés (HCR) « tendances mondiales », quelques 65,3 millions de personnes, soit une personne sur 113, étaient déracinés par le conflit et la persécution à travers le monde.

Aussi, faut-il ajouter  que dans la même année, à chaque minute, « 24 personnes en moyenne ont été forcées de fuir ». A écouter les conférenciers, il ressort que 86% des refugiés relevant de la compétence du HCR en 2015 se trouvaient dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire.   Aussi, ont-ils souligné qu’environ 11 personnes périssent chaque jour en mer méditerranée en voulant rejoindre l’Europe. Mais, faut-il dire que 2016 est jusqu’à ce jour, la plus meurtrière en Méditerranée. A en croire Abdel Rahmane DIOP, Chef de bureau de l’OIM, à la date du 26 août 2016, environ 195.000 personnes se sont déplacées sous les auspices de cet organisme, et selon lui, ce chiffre pourrait atteindre 280.000 personnes d’ici la fin de l’année.

Vu ces chiffres déplorables, l’importance de ce sommet s’inscrit dans une logique d’interpellation aux différents acteurs qui œuvrent pour la protection des réfugiés, afin que l’on réduise au mieux, les décès et les discriminations  faites aux réfugiés dans le monde entier tout en respectant leur droit. C’est ainsi que Mahoua PARUMS BAMBA, Représentante adjointe du Haut Commissariat des Nations Unies pour les refugiés (UNHCR) rappelle la mission de l’institution à laquelle elle appartient, à œuvrer pour la protection internationale des personnes contraintes à  quitter leurs pays pour un autre.

Les enjeux de l’organisation du sommet

 Michel SOMMA du ministère des affaires étrangères

Michel SOMMA du ministère des affaires étrangères

Ce sommet de haut niveau est organisé à l’initiative de l’assemblée générale des Nations Unies pour le 19 septembre 2016 au siège des Nations unies à New york. Il réunira les chefs d’Etat et de gouvernement avec pour objectif de fédérer les pays autour d’une approche plus humaine et mieux coordonnée de la gestion des déplacements massifs de réfugiés et de migrants. « C‘est la première fois que les dirigeants du monde se réunissent à l’ONU pour régler les questions affectant à la fois les réfugiés et les migrants », a relevé Emile Kaboré, chargé du bureau du CINU. Vu l’importance accordée à cet évènement, le Président du Faso, Roch Marc C. Kaboré, à l’occasion de l’assemblée générale des nations unies, y prendra part. A entendre Michel SOMMA du Ministère des affaires étrangères, de la Coopération et des Burkinabè à l’étranger, « l’intérêt pour le Burkina Faso de participer à ce sommet, c’est que le pays peut, à l’instar des autres pays membres des nations unies, participer activement aux prises de décisions sur les questions qui seront abordées d’une part, et de plaider pour le partage des responsabilité dans la gestions des réfugiés en ce qui lui concerne, d’autre part ».

En rappel, ce sommet coïncide avec l’entrée de l’OIM (qui pendant longtemps était un organisme qui lutte pour le respect des droits des migrants)  dans le système des Nations unies.

Armand Kinda

Infowakat.net

 

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : décret portant ouverture des frontières terrestres et ferroviaires

INFOWAKAT

Drame d’Inata : le rapport remis au président du Faso

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR