Actualité Articles Burkina Société

Affaire Salif Kaboré: un non-lieu en faveur de l’ex ministre Salif Kaboré (Source: Le Dossier)

Salif Kaboré ancien ministre des mines bénéficie depuis décembre 2018 d’un non-lieu signé par le juge d’instruction Tahirou Kiénou, rapporte le mensuel d’informations générales et d’enquête « Le Dossier », dans sa parution de janvier. Salif Kaboré était accusé de malversations et de mauvaise gestion à la Sonabel lorsqu’il y était directeur général.

L’ex ministre Salif Kaboré avait été arrêté, inculpé et déposé à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (Maco) sous la transition.

En plus de la présumée mauvaise gestion à la Sonabel, Salif Kaboré était également accusé d’avoir octroyé de façon illicite des permis d’exploitation de sites miniers et d’une mauvaise gestion de projets..

A l’époque des faits, la commission d’enquête parlementaire avait auditionné des anciens ministres des Mines et des personnes ressources. Cette commission révélait une gestion assez litigieuse du titre de la mine Tambao.

En effet Nice Group International (NGI), s’était vu retirer l’exploitation de la mine au profit de PAN African, et avait assigné l’Etat du Burkina Faso devant les tribunaux internationaux. Le Burkina Faso a été condamné à lui payer environ 15 millions de dollars US (plus de 8 milliards de FCFA).

La commission d’enquête parlementaire se posait alors la question sur « la qualité et l’habilitation de Salif Kaboré, signataire pour le Burkina Faso, puisqu’en de telles circonstances l’autorisation ou l’approbation du ministre chargé des Finances était indispensable » nous expliquait le journal l’Economiste du Faso.

Remis en liberté provisoire le 29 avril 2015, Salif Kaboré avait quitté le Burkina  pour la Côte d’Ivoire.

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité : le gouvernement veut déménager le camp de réfugiés de Mentao

Jordan MEDA

Burkina : Ablassé Ouédraogo a « essuyé des « larmes » en voyant le journaliste Damiss dans une clinique

Jordan MEDA

Affaire Béouindé : le TGI de Diébougou désormais chargé du dossier

REDACTION

Mutilation génitale féminine : les jeunes s’engagent pour une « rupture »

Jordan MEDA

Burkina : « Le MPP devrait avoir simplement la décence de faire un second mea culpa », V. TOUGOUMA

Jordan MEDA

Burkina/Sécurité : l’armée aide la « réinstallation » de déplacés dans « certaines localités »

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR