IMG 0494 1024x768
Actualité

ASSEMBLEE GENERALE DES JEUNES DE L’UPC: La bataille est engagée!

Les jeunes de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont tenu leur toute première assemblée générale ce dimanche 1er mars 2015 à Ouagadougou. Le message est connu de tous : développer des stratégies pour aller à la conquête du pouvoir en octobre prochain. Ainsi, ils ont reçu des encouragements de la part des premiers responsables du parti.

« Si nous avons chassé notre mécanicien parce qu’il répare mal nos motos, ce ne sont pas à ses apprentis que nous allons confier nos motos ». Ce ne sont pas des rigolades d’humoriste prononcées lors d’un spectacle, puisque nous sommes dans la semaine du FESPACO. Tenez-vous bien, ces propos sont ceux du premier responsable de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC). Face aux jeunes militants du parti, Zéphirin DIABRE tente de mettre les électeurs en garde contre la démarche de certains acteurs politiques. La jeunesse est, selon lui, le fer de lance du parti. Pour cela, il ne se fera pas prier pour mettre en place des sections de jeunes dans les différentes provinces. Toutefois, le président de l’UPC incite cette même jeunesse à plus d’engagement, à l’abnégation et au sérieux dans le travail ; car « le pouvoir ne se donne pas, il s’arrache », a-t-il précisé. Et pour lui, c’est à la jeunesse de se battre pour l’arracher.   

Zéphirin DIABRE a par ailleurs laissé entendre « Qu’on le veuille ou pas, il faut compter avec l’UPC au Burkina aujourd’hui ». Une façon de plus de s’affirmer et de faire comprendre aux uns et aux autres l’importance de son parti sur la scène politique actuelle. Il va plus loin en affirmant que le parti sortira « immanquablement victorieux » au soir des élections. Mais néanmoins, Zéphirin DIABRE reconnait que « le chemin de Kossyam est encombré, car on ne chasse pas un petit lièvre en rigolant ». Aussi faudra-t-il compter sur une jeunesse plus endurante et persévérante.  Revenant sur l’insurrection populaire, il estime que ce sont les problèmes des jeunes qui ont déchu l’ancien régime. Il précise que si ses attentes ne sont pas comblées, « la jeunesse constitue une véritable bombe ». Par conséquent, Zéphirin se dit capable de développer des mécanismes à même de résoudre les problèmes de la jeunesse.  

Au cours de l’assemblée générale, un bureau de jeunes UPC composé de 15 membres a été mis en place. Une structure qui se chargera de la mobilisation des membres aussi bien dans les communes et arrondissements que dans les régions et provinces. Ce bureau est présidé par ZAGRE Léonce qui en a profité pour formuler des recommandations. Il s’agit en clair de la mobilisation des jeunes en vue d’une inscription massive sur les listes électorales, la collecte des fonds du parti et la protection des votes des citoyens.

Noufou OUEDRAOGO

ifaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR