Actualité

Association des Jeunes pour la Promotion des Orphelins (AJPO) informe la veuve et l’orphelin sur ses droits successoraux

L’Association des Jeunes pour la Promotion des Orphelins (AJPO) a organisé ce vendredi 29 mai 2015 dans la commune rurale de Saaba, une conférence publique portant sur le thème : « les droits successoraux au Burkina Faso : états des lieux et perspectives ». Cette conférence a été animée par Madame la juge W. Julie Rose OUEDRAOGO.

Comme nous le savons, tous (hommes et femmes) ont une égale vocation à jouir de tous les droits, aussi bien ceux garantis par la constitution que ceux des textes qui en découlent. C’est ainsi que la question de la succession est traitée par le Code des personnes et de la Famille en ses articles 705 et suivants. Conformément à ces dispositions, tout (e) conjoint (e) survivant (e) hérite des biens de son (sa) défunt (e) époux (se) dans les formes et conditions fixées. Aucune distinction de sexe n’est faite par la loi et la femme légalement mariée, sous les conditions prévues par ledit Code, hérite des biens de son défunt époux.
 
Le projet de promotion des droits de la famille et des droits successoraux de l’intervient essentiellement dans les communes de Pô, Manga, Saaba, et dans l’arrondissement de Bogodogo. C’est un projet  qui est financé par la Fondation de France et qui  vise à renforcer les connaissances des femmes infectées par le VIH, leurs enfants et  la population en général sur les dispositions légales règlementant les successions (héritages). Le Code des personnes et de la Famille définit, la succession comme «  le mode de transmission des biens du défunt aux héritiers ».  
 
L’objectif général visé  par cette conférence qui a réuni plus d’une soixantaine de personnes est d’« Obtenir l’implication des leaders d’opinions (chefs coutumiers et religieux) et des autorités administratives, dans la défense des intérêts des familles victimes du non-respect des droits successoraux ».
Plus spécifiquement la conférence va permettre aux orphelins et des conjoint(e)s survivant(e)s connaitre leur droit sur les biens laissés par les défunts, afin d’éviter des violences car selon la conférencière « dans la pratique ces personnes sont souvent victimes d’abus sur leurs droits notamment dans le partage des biens laissé par le défunt ». Le sujet sur les droits successoraux est un sujet bien complexe a-t-elle souligné.
 
Le président de l’association  Mr Zio Babou a lui aussi souligné l’importance du choix du thème en ces termes : « le choix du thème est dû à un constat que nous avons eu à faire au niveau de notre association depuis 2010 et comme c’est une structure qui vient en aide aux orphelins et aux enfants vulnérables, notre cible est essentiellement les veuves et les orphelins et ils font régulièrement face à des problèmes de succession (héritage) après le décès du père ou de la mère. Tout simplement par manque d’information, et c’est ainsi que nous avons décidé de nous attaquer à ce fléau pour que ces femmes, veuves et ces orphelins aient l’information juste et qu’ils sachent leurs droits et leurs devoirs surtout leurs droits en matière de succession ».
 
Pour la participante « Awa T.», elle ne savait pas que les frères et sœurs d’un époux décédé n’avaient pas le droit de renvoyer la veuve chez elle, ou de la forcer à se remarier à un des frères du défunt. Pour elle, c’était à la famille de l’homme de décider du sort des biens de défunt époux et de l’avenir d’elle et de ces enfants. Cette conférence lui a permis de comprendre beaucoup de chose et elle tentera de sensibiliser ses amies.
Cathé ZOURE
infofaso.net

ARTICLES SIMILAIRES

CAN 2021: L’Egypte élimine la Côte d’Ivoire au bout du suspense et se qualifie en quart de finale

INFOWAKAT

Coup d’État au Burkina : le MPP exige la libération de Roch Kaboré

INFOWAKAT

Burkina : 08 OSC annoncent prendre acte du coup d’Etat

INFOWAKAT

Mali : le Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA rejette le calendrier proposé par la transition

INFOWAKAT

Entrepreneuriat : Il faut savoir prendre des risques en entrepreneuriat, selon Witbyanda Fax Assami Ouédraogo

REDACTION

Burkina/Coup d’Etat 2022: L’UAS appelle ses sympathisants à rester vigilants

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR