A LA UNE Articles Astuces Sécurité

Astuce sécurité : les attitudes suspectes à éviter

Ce n’est un secret pour personne, le terrorisme est l’une des gangrène de notre pays. Même si la région du centre n’est pas autant touchée que celle du Centre Nord, du Nord et de l’Est, les attaques du 02 mars 2018, d’Aziz Istanbul et de Cappuccino nous ont montré que Ouagadougou n’est pas à l’abri. Il est par ailleurs nécessaire d’adopter les bons gestes pour notre sécurité personnelle et pour celle des autres. Voici une petite sélection des attitudes à avoir par ces temps qui courent.

Obtempérer aux injonctions des forces de l’ordre :  il n’est pas rare de voir des citoyens refuser d’obéir aux interpellations des policiers ou gendarmes en circulation. Avoir une telle attitude vous rend automatiquement suspect et peut vous exposer à des représailles pourtant  évitables. Si d’aventure vous entendez un « halte » qui vous est destiné, arrêtez vous et mettez les mains en l’air bien en évidence.

Eviter des accoutrements similaires aux tenues militaires  : les pantalons et t-shirt treillis sont accessibles sur le marché. De même que certains gilets semblables à ceux par balles. Les porter, surtout la nuit, alors que vous êtes civile, fait de vous un potentiel suspect aux yeux des forces de l’ordre, mais aussi aux yeux d’un terroriste qui verrai en vous une potentielle cible à abattre.

Ne pas passer à des heures tardives près des postes armés : certains endroits de la ville comme les commissariats et les camps militaires sont des endroits à éviter sur votre itinéraire tard dans la nuit.

Ne pas acheter certains biens qui ressemblent à de l’armement militaire  :  il circule en ce moment une marque de parfum dont l’emballage ressemble à celui d’une grenade. Même si ce parfum sent bon, il serait préférable de ne pas en avoir par devers vous. Au cas où vous en aurez une de vide, détruisez là au lieu de la jetter dans la poubelle. Car abandonnés sur la place publique, ces bouteilles peuvent le semer le doute et la terreur. D’ailleurs l’armée a plusieurs fois été sollicitée pour des opérations de déminage inutiles, à cause de ce parfum, avait expliqué le colonel Célestin Simpore, directeur central du génie militaire.

Et pour finir, alertez au plus vite les forces de l’ordre et de sécurité lorsque vous êtes témoins d’une scène suspecte. En cas de pépin, fuillez pour persévérer votre vie déclarait le colonel Gilles  Bationo.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR