Actualité AFRIQUE

Attantat de Grand-Bassam : 10 ans de prison pour 2 soldats ivoiriens

Deux soldats ivoiriens ont été condamnés à 10 ans de prison ferme chacun pour avoir été en contact avec le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attentat Grand-Bassam en mars dernier.

Les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré (membre de la Garde Républicaine ivoirienne) ont été reconnus coupables de « violation de consignes » et « association de malfaiteurs » par le tribunal militaire pour avoir rencontré Assane Barry, dit « Sam », l’un des suspects de l’attentat. Les deux soldats disent ignorer que Assane Barry, le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attaque, était lié à un groupe djihadiste, en l’occurrence Al-Qaida au Maghreb islamique, qui a revendiqué l’attentat. Mais leurs déclarations et les plaidoiries de leurs avocats n’ont pas convaincu la justice militaire.

« Sam », le témoin et l’un des suspect de l’attentat, chauffeur de profession, doit être poursuivi dans un autre procès devant un tribunal civil pour « crimes, terrorisme et association de malfaiteurs ». Il est reproché aussi aux deux soldats d’avoir omis de communiquer des informations à leur hiérarchie.

Les avocats de la défense disent être « étonnés » de ce verdict prononcé au moment où l’étape de l’enquête préliminaire liée à l’attaque djihadiste de Grand-Bassam n’est pas encore bouclée et les auteurs de l’enquête pas encore appréhendés. « Il est inconcevable que les soldats, qui (…) ont simplement échangé avec Assane Barry, le présumé chauffeur du groupe extrémiste, puissent payer un crime qu’ils n’ont pas commis », a fait valoir l’un des avocats de la défense. Il a décidé, avec ses collègues, de faire appel de la décision du tribunal.

L’attentat de Grand Bassam, perpétrée le 13 mars 2016 près d’Abidjan, avait fait 19 morts (dont 4 Français) quand des jihadistes avaient ouvert le feu sur des touristes et passants sur la plage et les terrasses du bord de mer.
Revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), cette attaque était la première de ce type perpétrée sur le territoire ivoirien.

Fariska Barsan

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : au moins 12 tués après un attentat aux cadavres piégés

INFOWAKAT

Le Sénégal accuse la police canadienne d’avoir tabassé une de ses diplomates

INFOWAKAT

Mali : Une offensive dans le Cercle de Bankass

INFOWAKAT

Sécurité : Le Mali annonce un accord pour intégrer 26.000 ex-combattants dans l’armée

INFOWAKAT

Sécurité : Le gouvernement de la transition n’a pas de deal avec les terroristes Selon un communiqué

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR