Actualité AFRIQUE

Attantat de Grand-Bassam : 10 ans de prison pour 2 soldats ivoiriens

Deux soldats ivoiriens ont été condamnés à 10 ans de prison ferme chacun pour avoir été en contact avec le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attentat Grand-Bassam en mars dernier.

Les sergents Zanga Zoumana Coulibaly et Brice Touré (membre de la Garde Républicaine ivoirienne) ont été reconnus coupables de “violation de consignes” et “association de malfaiteurs” par le tribunal militaire pour avoir rencontré Assane Barry, dit “Sam”, l’un des suspects de l’attentat. Les deux soldats disent ignorer que Assane Barry, le chauffeur de l’un des auteurs présumés de l’attaque, était lié à un groupe djihadiste, en l’occurrence Al-Qaida au Maghreb islamique, qui a revendiqué l’attentat. Mais leurs déclarations et les plaidoiries de leurs avocats n’ont pas convaincu la justice militaire.

“Sam”, le témoin et l’un des suspect de l’attentat, chauffeur de profession, doit être poursuivi dans un autre procès devant un tribunal civil pour “crimes, terrorisme et association de malfaiteurs”. Il est reproché aussi aux deux soldats d’avoir omis de communiquer des informations à leur hiérarchie.

Les avocats de la défense disent être “étonnés” de ce verdict prononcé au moment où l’étape de l’enquête préliminaire liée à l’attaque djihadiste de Grand-Bassam n’est pas encore bouclée et les auteurs de l’enquête pas encore appréhendés. “Il est inconcevable que les soldats, qui (…) ont simplement échangé avec Assane Barry, le présumé chauffeur du groupe extrémiste, puissent payer un crime qu’ils n’ont pas commis”, a fait valoir l’un des avocats de la défense. Il a décidé, avec ses collègues, de faire appel de la décision du tribunal.

L’attentat de Grand Bassam, perpétrée le 13 mars 2016 près d’Abidjan, avait fait 19 morts (dont 4 Français) quand des jihadistes avaient ouvert le feu sur des touristes et passants sur la plage et les terrasses du bord de mer.
Revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), cette attaque était la première de ce type perpétrée sur le territoire ivoirien.

Fariska Barsan

infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : Une affaire d’uniforme de mariage divise un couple

REDACTION

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Mali: l’armée française tue une femme pendant une poursuite

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR