A LA UNE Actualité Articles Burkina

Audit du fichier électoral : << Il y a des informaticiens nationaux pour un travail en toute impartialité>>, (H. BARRY)

Le premier numéro du club de la presse physique s’est tenu ce 01 août 2020 sous le thème : Etat des lieux et processus électoral. Pour le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI),Newton Barry la seule difficulté, est que le système adopté ne permet pas d’enlever les morts du fichier électoral.

 

Selon le président de la CENI, après la phase du terrain, il faut affiner la liste en laboratoire avec les données biométriques pour que nul ne figure plus d’une fois sur le fichier.

Ensuite, il faut soumettre ce fichier électoral provisoire à la phase du contentieux. <<C’est à dire que nous allons publier la liste en mis septembre, probablement un peu plus tôt si les choses ce passent bien et dans les différents recoins du Burkina Faso, ceux qui se sont enrôlés sur le fichier électoral peuvent venir regarder la liste, soit pour contester l’inscription d’un électeur ou revendiquer qu’on rétablisse un électeur qu’on a omis sur le fichier électoral. Cette phase va durer trente jours>>, explique t’il.

A l’issue de cette phase, la liste électorale définitive sera publiée. Ce qui va servir aux élections du 22 novembre 2020. La loi fait obligation de publier cette liste trente jours avant la date du scrutin. Ainsi, elle sera publiée au plus tard le 21 octobre 2020.

En ce qui concerne le nombre de personnes enrolées, il y a 2 millions 300 mille nouveaux enrôlés. 52 % des jeunes de 18 à 35 ans se sont enrôlés. 42 % des femmes sont enrolées.

La préoccupation majeure du fichier électoral burkinabé pour Hamed Barry, << c’est comment enlever les morts de ce fichier ? >>. Il affirme que le système adopté ne permet pas d’enlever les morts.

La CENI était présent dans les 45 provinces et cela est suffisant pour le président de l’institution d’aller aux votes. << Nous avons fait les 45 provinces. Même si nous ne sommes pas allés dans les 6 % de communes et les 17 villages, normalement au niveau de la province, il est possible de tenir les élections>>.

Pour la question de l’audit sur l’enrôlement, Newton Hamed Barry dit ne pas être contre cette idée mais, aurait préféré que ce soit des nationaux qui réalisent cet audit. << On est suffisamment intelligent à l’interne pour mener cet audit. Mais, comme on a pas confiance en nous même ! Je suis sûr qu’il y a des informaticiens qui sont bons et prêts à faire le travail en toute impartialité. Je souhaite voir le jour où nous seront convaincus de nous même>>.

 

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Éducation : Déterminer des stratégies pour une alimentation équilibrée des enfants en âge scolaire

REDACTION

Concours directs session de 2020 : Le délai d’inscription prolongé

INFOWAKAT

Burkina : 60 ans d’indépendance, quel bilan ?

INFOWAKAT

Région de l’Est : des VDP mettent en déroute des HANI

INFOWAKAT

COVID19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 03 août

INFOWAKAT

Liban: le bilan s’alourdit à Beyrouth avec 135 morts et près de 5 000 blessés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR