Actualité Articles Brèves Burkina Sécurité

Barani : un mort et deux blessés suite à l’attaque de la gendarmerie

Les postes de combat de la brigade territoriale de gendarmerie de Barani province de la Kossi dans la région de la Boucle du Mouhoun, ont été attaqués dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 octobre 2018, a appris infowakat.net de sources locales.

Des positions de la gendarmerie du département de Barani ont été attaquées mercredi en fin de soirée. De nombreux assaillants venus du Mali auraient mené l’attaque. Les pandores ont dû  » riposté vigoureusement » pour les repousser selon une source locale. Un assaillant a été abattu dans la riposte. La situation est revenue sous contrôle ce jeudi matin. Pour l’heure aucun bilan officiel n’a été fourni par les autorités en charge de la sécurité. Toutefois, nos sources indiquent qu’un gendarme a été tué et moins deux autres ont été blessés. Ils ont été pris en charge par les services de santé de la localité.

Avant de prendre la fuite en direction du territoire malien, les assaillants ont emporté du matériel dont des téléphones appartenant aux gendarmes.

Les postes des forces de défense et sécurité dans la province de la Kossi ont plusieurs fois été ciblés par des attaques terroristes. En fin d’année 2017, une patrouille de la gendarmerie de Barani était tombée en embuscade faisant un mort et un blessé parmi les gendarmes.

Barani est un département de la Kossi situé à une quarantaine de km de Nouna chef lieu de la province. Le département fait frontière avec le Mali.

La rédaction
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : au moins 12 tués après un attentat aux cadavres piégés

INFOWAKAT

Le Sénégal accuse la police canadienne d’avoir tabassé une de ses diplomates

INFOWAKAT

Mali : Une offensive dans le Cercle de Bankass

INFOWAKAT

Sécurité : Le Mali annonce un accord pour intégrer 26.000 ex-combattants dans l’armée

INFOWAKAT

Sécurité : Le gouvernement de la transition n’a pas de deal avec les terroristes Selon un communiqué

INFOWAKAT

Lutte contre le terrorisme : le Président du Faso galvanise les troupes à l’Est et au Centre-Est

INFOWAKAT

2 commentaires

Sanou modeste 18 octobre 2018 at 13 h 16 min

Espérons que cette calvaire aura une fin un jour!

Répondre
Bintoa 19 octobre 2018 at 0 h 22 min

Il faudra que les ifferents gouvernement des 3 pays (Burkina, Mali et Niger) se mettent d accord pour permettre des poursuites à l intérieur de leurs territoires respectifs. On ne peut comprendre que des invidus viennent opérer Chez les voisins et repartent tranquillement chez eux!

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR