A LA UNE Actualité Burkina Société

Bobo Dioulasso : Des convois de nigériens bloqués par le syndicat des transporteurs à la frontière

Cinq car d’une compagnie de transport ivoirienne à destination du Niger ont été intercepté ce samedi 16 octobre 2021, a Farakoba, localité située à 15 km de Bobo Dioulasso, par le syndicat des transporteurs du Burkina Faso/Section Hauts-Bassins. Nous apprennent nos confrères de lefaso.net. Selon les confrères, ces bus transportaient des passagers nigérien ayant quitté la Côte d’Ivoire, en destination Niger, transitant ainsi par le Burkina.

Le syndicat des transporteurs, sexion des hauts bassins, informé de l’entrée desdits car a haussé le ton pour exprimer leur désaccord du fait du passage de ces cars sur le territoire Burkinabè, alors que les frontières sont toujours fermées. « il n’est pas normal que des cars quittent ailleurs pour venir au Burkina Faso pendant que les frontières sont fermées ». Ont exprimé les membres du syndicat qui ont refusé le passage des bus à l’entrée de la ville de Bobo-Dioulasso. A travers un mouvement d’humeur spontané, les transporteurs ont décidé ainsi d’exprimer leur mécontentement à l’endroit des responsables du pays et demandent l’ouverture des frontières. « Nous voulons rappeler à nos autorités que les frontières sont fermées à tout le monde et que nous, en tant que Burkinabè, nos véhicules ne peuvent plus aller en Côte d’Ivoire, surtout nos cars. Donc il n’y a pas de raison que des cars quittent ailleurs pour venir au Burkina. Soit, ils déposent les passagers à la frontière et les cars burkinabè vont les acheminer à la frontière du Niger ! », a affirmé le vice-président de la faitière des transporteurs dans les Hauts-Bassins, Mamadou Touré, s’exprimant aux confrères de lefaso.net.

Pour sa part, le responsable du convoi, lui, dit détenir un laisser passer délivré par l’ambassadeur du Burkina Faso en Côte d’Ivoire afin de leur permettre pour d’aller au Niger, en transitant par le Burkina, au poste frontière de Yendéré. Ce dernier précise par ailleurs que le convoi est Composé de musulmans en partance pour célébrer le Mouloud au Niger. « Nous ne sommes pas venus ici par hasard. Il s’agit d’un convoi de ressortissants nigériens musulmans qui, chaque année, partent fêter le Mouloud dans leur pays avec l’autorisation des autorités ivoiriennes. Et cette année encore, nous avons eu l’accord des autorités ivoiriennes et Burkinabè. Nous savons que les frontières sont fermées, c’est pourquoi nous avons demandé un laissez-passer avant de bouger », a expliqué le responsable du convoi, Chaibou Tounao, Nigérien.

A cette assertion, le syndicat qui se dit mécontent de ce traitement dit avoir informé les autorités, et précise que « l’objectif de la manifestation n’est pas de faire du mal à des gens, mais plutôt d’attirer l’attention des autorités sur la nécessité d’ouvrir les frontières à tout le monde pour permettre à la population de circuler librement. Autant ouvrir les frontières à tout le monde ou en donner également aux Burkinabè qui sont en Côte d’Ivoire et qui désirent rentrer au pays », a-t-il martelé en rajoutant qu’ils sont en attente d’une concertation pour décider de qui assurera le transport de ces nigérien à destination. « il faut qu’on échange d’abord pour voir si ce sont les Burkinabè qui vont les transporter jusqu’à la frontière du Niger ».

A noter que cette situation se pose quelques heures avant l’arrivée du président nigérien au Burkina Faso.

Avec lefaso.net
NBK
Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

Mali : l’armée française s’apprête à quitter Tombouctou

INFOWAKAT

Remaniement ministériel : la proposition des internautes au Président du Faso

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR