A LA UNE Agriculture Articles Burkina

Burkina/Agriculture : des SMS pour des cultivateurs qui ne savent pas lire ? ça ne marche pas (SYNATRAG)

Le syndicat national des travailleurs de l’agriculture (SYNATRAG) juge inapproprié le mécanisme de distribution des intrants pour cette campagne agricole. Il a exigé aussi ce samedi 13 juin 2020, lors d’une conférence de presse, la mise en œuvre de sa plateforme revendicative.

Le SYNATRAG dénonce le mécanisme de distribution des animaux de traits, des intrants et équipements agricoles. Il explique cela par le fait que la tranche des populations ciblées sont analphabètes et elles n’ont pas accès au réseau pour les messages qui leur sont envoyés. <<Le mécanisme est que le paysan reçoit le message, puis va dans une boutique le présenter, avant de recevoir l’intrant. Pour cela, il faudrait que le producteur ait son portable allumé, qu’il ait le réseau et qu’il sache lire. Un bilan établit montre qu’après distribution, il y avait une certaine quantité importante d’intrants restés dans les magasins>>, indique Evariste Ouedraogo, membre du syndicat. Une aubaine pour certaines dealers de ce faire de l’argent.

Pour le syndicat, le ministre de l’agriculture est passé maître du dilatoire sur les médias en disant que cette innovation mettra fin aux mouvements sociaux. Pour lui, ces propos sur les médias montrent une <<incohérence et sa non maitrise des réalités agricoles burkinabé>>.

<<Pendant que les producteurs accrochent leur téléphone portable sur les arbres ou se dirigent vers les hautes surfaces en quête de réseau téléphonique, le ministre affirme que la couverture nationale en réseau de télécommunication est effective>>, argue le porte parole du SYNATRAG, Ghislain Konaté.

Le SYNATRAG estime que le mécanisme n’est pas adapté. <<Il ne faut pas innové pour innover mais, il faut le faire pour répondre à un besoin spécifique et nous trouvons que actuellement, avec le niveau de nos producteurs, on est pas en mesure d’aller vers une distribution électronique>>.

Le syndicat est revenu sur sa plateforme revendicative. Il s’agit entre autre de la dotation des agents en moto, le paiement des arriérés de six mois de frais de carburant, et la signature du document final des travaux du comité de réflexion sur les indemnités. <<Les travailleurs du ministère attendent toujours la mise en œuvre effective des engagements pris par les autorités ministérielles>>, affirme Ghislain Konaté.

Le syndicat national des travailleurs de l’agriculture invite le ministre à arrêter l’humiliation, le musellement des cadres compétents.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mali : l’imam Dicko lance un appel au calme après de nouvelles violences à Bamako

INFOWAKAT

Burkina/Syndicat : le gouvernement veut « asphyxier financièrement les magistrats »

Jordan MEDA

Burkina : une altercation vire en affrontement intercommunautaire à Loropeni

Jordan MEDA

Mali: le président IBK annonce une «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle

INFOWAKAT

Burkina : la difficile tache des médias en période électorale

Jordan MEDA

Sécurité : 23 malfrats saisis par la gendarmerie de Pô

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR