A LA UNE Actualité Burkina Politique

Burkina : Appel au boycott de la célébration officielle régionale du 8 mars 2021 à Houndé

Le 8 mars est une journée pour célébrer la gloire des femmes sur les barricades des luttes de libérations des jougs des systèmes politiques oppresseurs et non un folklore.

Depuis juin 2020, les femmes, les filles, les hommes, les garçons peinent à se ravitailler correctement en eau ; due à l’incapacité de l’ONEA, société d’Etat à fournir l’eau comme il se doit; les femmes qui veulent fêter le 8 mars à Houndé ; on vu ! Mais ne disent rien. Ne font rien !

Depuis bientôt un an, le Centre Médical avec antenne chirurgicale n’a pas de radiographie, les malades sont orientés à Bobo. Les femmes qui veulent aller danser le 8 mars, sont au courant. Mais ne disent rien. Ne font rien.
Il y a eu des recrutements par copinage, par affinité, dans la mine. Les femmes qui veulent défiler le 8 mars le savent. Mais ne disent rien. Ne font rien.

Il y a manque de professeurs de philosophie et d’EPS au lycée régional de Houndé ; les femmes qui veulent faire une foire pour vendre des brochettes de viandes et de la bière : faire du festin du 5 au 8 mars au CPL; le savent. Mais ne disent rien. Ne font rien.

Les stands sont mis en location de 25 000 frs à 50 000 frs l’unité, pour rien que 5 jours de foire ne sont pas à la portée des femmes des marchés des secteurs 2, 4 et de yankadi. Les femmes « leaders mannequins » le savent. Mais ne disent rien. Ne font rien.
Il y a plus de 120 élèves par classe dans les classes des écoles F et C ; les femmes féministes en sont informées. Mais ne disent rien. Ne font rien.

Il parait sans honte, qu’il y a aura la nuit « des femmes battantes ». on aurait être ravie de voir ces drôles « de femmes battantes » mené le combat pour la bonne mise en œuvre de la politique de gratuité des soins des femmes enceintes et enfants de moins de 5 ans ; l’équipement correct des CSPS des villages de Kari, Sieni, se battre pour le bitumage de la route Houndé-Sara ; le renouvellement de la radiographie du CMA, une bonne compensation des terres des paysans exproprier à vil prix par la mine et même refuser l’exploitation minière tous azimuts, se battre pour la valorisation de la main d’œuvre féminine dans les champs de coton par la SOFITEX…

La cellule féminine de l’odj lance un appel à tous les mamans de Houndé, aux jeunes filles de se démarquer de tous les actes festifs de célébration d’un soit disant « 8 mars » aux antipodes de la vraie commémoration de la JOURNEE du 8 mars ! Journée dédiée aux combats des femmes, aux vrais combats des vraies femmes ! Prolétariennes, paysannes, du secteur informel, des salariées du public et du privé, de femmes progressistes, patriotes et révolutionnaires !

Contre l’oppression des masses populaires, les femmes sont sur les barricades !

Message de la cellule féminine de l’odj pour la commémoration du 8 mars 2021.

Livré, ce 6 mars 2021.

ARTICLES SIMILAIRES

Santé : 15 millions de personnes recevront le vaccin anticovid

REDACTION

Sport: Prejuce Nacoulma range ses madres.

REDACTION

Procès Thomas Sankara : La France a restitué l’ensemble des documents !

REDACTION

L’actualité de la semaine du 12 au 18 avril 2021 en bref

REDACTION

Entreprenariat : Des bouillons Bio cube made in Burkina

INFOWAKAT

Covid19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 16 avril 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR