A LA UNE Articles Burkina Dossier COVID-19

Burkina Covid 19 : une usine de fabrication de chloroquine et de gel hydro alcoolique bientôt réhabilité

Les scientifiques burkinabè sont au charbon dans la lutte contre le covid19. Ce jeudi 26 mars 2020, dans un communiqué, le ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de l’Innovation a annoncé que des essaies cliniques sur l’efficacité de la Chloroquine et de l’ APIVIRINE (médicament à base de plante) seront bientôt lancés. Il est aussi prévu la réouverture de l’usine de fabrication de Chloroquine et d’une autre de fabrication de gel hydro alcoolique. 

Le 1er essai clinique est dénommé CHLORAZ.  Il a pour objectif d’évaluer « l’efficacité et la sécurité de l’utilisation de la Chloroquine et de la combinaison Chloroquine + Azithromycine dans le traitement de l’infection au COVID-19 au Burkina Faso ».

« Si ces traitements s’avéraient efficaces et bien tolérés, il est prévu dans la même étude d’explorer la possibilité de conduire une détection active des contacts des patients infectés au niveau de la communauté afin d’entreprendre des traitements de ces derniers dans le but de couper la chaîne de la transmission au niveau communautaire » explique le communiqué du ministère.

Par ailleurs les chercheurs essayeront de répondre à la question de savoir si quelqu’un qui a déjà été infecté par le COVID-19 est protégé d’une réinfection et si oui, pendant combien de temps peut durer cette protection.

Le 2ème essaie clinique est international et est dénommé API-COVID-19. Il sera conduit dans deux pays africains, et vise à évaluer l’efficacité clinique et virologique d’un médicament à base de plante (phytomédicament) appelé APIVIRINE chez les patients atteints de COVID-19.

Ce médicament est déjà « efficace sur plusieurs virus dont celui du VIH/SIDA et utilisé depuis près de 20 ans ».

De plus certains malade de covid-19 testés à l’APIVIRINE « ont tout de suite obtenu l’amélioration de leur état de santé allant de l’amendement rapide des symptômes à la négativation du test de dépistage de coronavirus après traitement. Ces résultats bien qu’ils ne soient pas validés par un comité scientifique présentent un grand intérêt dans la prise en charge de COVID-19 ».

L’unité U-Pharma de l’IRSS/CNRST, qui fabrique en ce moment le FACA, un phyto-médicament contre la drépanocytose, sera réhabilité pour la production de chloroquine et du paracétamol avec 200 000 comprimés/jour de chaque type.

A cette unité s’ajoutera la production de gel hydro-alcoolique d’une capacité de 2000 litres/h pour éviter les ruptures en situation de crise.

Le ministre de la recherche scientifique a aussi annoncé qu’un nouveau laboratoire d’analyse sera bientôt disponible à Ouagadougou , et que du matériel sanitaire est en cours d’acquisition. Ce matériel est composé de respirateurs, des lits de réanimation, équipements de protection, des kits de diagnostic et d’équipements de laboratoire

Dk

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19 : le Burkina a atteint 1003 cas le 04 juillet

Jordan MEDA

Burkina : 07 braqueurs et 03 terroristes neutralisés par l’armée

Jordan MEDA

Burkina/Pensa : Six soldats perdent la vie dans une autre embuscade

Jordan MEDA

Centre-nord : le maire de la commune de Pensa a été assassiné

Jordan MEDA

Correction des anomalies de la facturation ONEA des mois d’avril et mai 2020

Jordan MEDA

L’astuce contre les ordinateurs lents

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR