A LA UNE Actualité Articles Burkina Santé

Burkina/Santé: Des actions pour lutter contre le cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus est le deuxième cancer au niveau national, il est le premier cancer le plus mortel. Au Burkina Faso, selon les estimations de 2008, chaque année, ce sont environ 2517 nouveau cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués. Dans le cadre de la commémoration de l’an 1 du lancement de la stratégie mondiale pour l’élimination du cancer du col de l’utérus, la Coalition burkinabé contre le Cancer (COBUCAN) a entrepris une rencontre avec les hommes des médias pour inciter leur implication.

 

L’organisation mondiale de la santé a lancé le 17 novembre 2020 la stratégie mondiale pour l’élimination du cancer du col de l’utérus. Les pays engagés dans cette stratégie donc le Burkina Faso devraient faire en sorte que 90% des filles soient vaccinées avant l’âge de 15 ans, 70% des femmes soient dépistées à l’aide d’un test performant à l’âge de 35 et 45 ans et 90% des femmes ayant le cancer du col de l’utérus reçoivent un traitement.

Pour atteindre cet objectif, il faut que les populations aient l’information juste des préventions et du traitement du cancer du col de l’utérus sans avoir peur et qui de mieux indiqué que les hommes de médias pour leur transmettre ces informations.

<<Notre message à l’égard des journalistes a été de façon clair, c’est d’accentuer la communication autour du cancer du col de l’utérus pour que les femmes et les hommes comprennent que pour lutter contre ce cancer, il y a des moyens efficaces>>, indique Nazi Zongo, président de la COBUCAN.

Ces moyens, c’est la prévention par la vaccination, le dépistage précoce, et les prises en charge des cas confirmés.

Pour Nayi Zongo, président de la COBUCAN, <<le premier des moyens, c’est de travailler de telle sorte qu’en accords avec la volonté du gouvernement et du ministère de la santé, 90% de nos filles soient vaccinées contre le virus qui est responsable du cancer du col de l’utérus avant leur quinzième anniversaire. C’est également de mener une communication et des actions à la base pour permettre à 70% des femmes de pouvoir suivre un dépistage régulier des lésions qui sont au niveau du col qui ne sont pas encore des cancers mais, qui peuvent devenir des cancers. >>

DeIl ajoute que les populations doivent aussi savoir que toutes les lésions qui sont détectées sont prises en charges dans les hôpitaux publiques.

L’objectif c’est aussi que le cancer soit découvert pendant les campagnes de dépistage, <<que les femmes n’attendent plus à la maison ou ne se présentent plus à l’hôpital que devant des complications>>.

En marge de ‘a commémoration de l’an I du lancement de la stratégie nationale de lutte contre le cancer du col de l’utérus, des communications ont été faites dans les marchés pour sensibiliser sur les moyens disponibles pour venir à bout du cancer.

La Coalition a rencontré une quarantaine d’associations qui œuvre dans la lutte contre le cancer pour les amener à adhérer à la coalition Burkinabè contre le cancer.

 

NV

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

L’Iran accuse la France de «déstabiliser» la région en y vendant des armes

INFOWAKAT

Oudalan : le corps sans vie d’un auxiliaire de santé retrouvé à Tin-Akoff

INFOWAKAT

Rapport de l’attaque d’Inata: Les conclusions rejetées par le président du Faso

INFOWAKAT

Niger: au moins 12 militaires tombés et plusieurs terroristes tués

INFOWAKAT

Burkina : Des Officiers des forces armés nationales atteignant la limite d’âge de leur grade au cours de l’année 2022 admis à la retraite.

INFOWAKAT

Situation nationale : L’appel du parti «Le Faso Autrement» à l’apaisement

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR