Infowakat
A LA UNE Burkina

Burkina : Des Laboratoires pour accélérer le développement

Le programme des nations unies pour le développement (PNUD) au Burkina Faso organise ce jeudi 16 janvier 2020 une journée porte ouverte, autour de son laboratoire d’accélération d’innovations dénommé Accelerator Lab. Cette open day est placée sous le signe de l’utilisation des innovations locales, vecteurs de développement économique, mais aussi et surtout comme levier pour l’atteinte des objectifs du développement durable. L’ objectif est de permettre aux jeunes qui sont les plus touchés par le chômage, d’avoir une autre alternative que les concours de la fonction publique, à travers des solutions adaptées à leurs environnement.

Mathieu Ciowéla, représentant du PNUD au Burkina Faso.

Les Labs (laboratoires) d’accélération sont une initiative que le PNUD  déploie à travers 60 pays dans le monde dont 27 en Afrique et parmi lesquels figure le Burkina Faso, a expliqué Mathieu Ciowéla, représentant du PNUD au Burkina Faso.

Les initiatives locales, pensées par des populations pour leurs communautés, constituent le fer de lance de ce projet. Il ne s’agira pas de réinventer la roue, ni de concours ou d’appel à projets classiques qui seront primés.

Il s’agit plutôt d’un “écosystème qui va mettre en réseau tous les acteurs”. C’est un cadre à travers lequel les partenaires, les populations, et les chercheurs pourront travailler ensemble,  et apporter des “solutions innovantes adaptées au contexte et qui apportent une réponse rapide aux besoins”, poursuit Mathieu Ciowéla. Les expérimentations qui seront susceptibles d’être étendues à grande échelle le seront, non seulement au niveau nationale mais aussi à l’internationale

Lassané Kaboré, Ministre de l’économie et des finances

Ce projet est la bienvenue pour Lassané Kaboré, ministre de l’économie et des finances, qui voit en cette initiative une solution au chômage qui touche les jeunes de “15 à 35 ans, qui représente environ 35% de la population et 63,76% des chômeurs”.

Au Burkina Faso, l’un des pays pionnier de ce projet mondial, c’est la région du Centre Nord qui a été choisie pour servir de foyer à ce Lab d’accélération. La raison tient dans le fait qu’il y a déjà des réflexions sur le développement, menées au sein de ladite région.

Adama Sawadogo, président du conseil régional du centre nord à Kaya, salue l’opérationalisation de ce laboratoire et se réjouie du choix de sa région. “La demande en matière d’emploie est très forte, mais l’offre est très faible. Tous ces jeunes ne peuvent pas travailler à la fonction publique. Il faut donc faire en sorte que chacun puisse se débrouiller et ne pas attendre le gouvernement” a t’il déclaré.

Accelerator lab, bénéficie de l’appuie de l’Allemagne, de Qatar Found, de la coopéation Italienne et de la fondation Nesta.

Ange L. MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité : 12 opérations aériennes menées par l’Armée du 23 au 29 novembre 2020

REDACTION

Sécurité : Le couvre-feu prorogé de 60 jours dans la région de l’Est

INFOWAKAT

Politique : « Nous regrettons le cafouillage qui a marqué l’organisation matérielle de ces élections », foi de Aboubacar Sanou du CDP

INFOWAKAT

Côte d’Ivoire : Six morts dans un éboulement sur un site d’orpaillage à Niakara

INFOWAKAT

Sécurité : le Niger va doubler les effectifs de l’armée d’ici cinq ans

INFOWAKAT

Réélection de Rock Kaboré : Les citoyens expriment leurs attentes

REDACTION

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR