A LA UNE Actualité Articles Burkina Economie

Burkina/Economie : le commerce interne se chiffre 4 251 milliards

L’heure est au bilan des activités menées au cours des deux ans chez Harouna Kaboré, ministre du commerce, ce 07 septembre 2020 . Le ministre dresse un bilan positif au vu des réalisations effectuées de 2018 à 2020. Des reformes ont été entreprises pendant cette période pour redynamiser le secteur du commerce, de l’industrie et de l’artisanat.

Parmi les réformes, il y a celle, en matière de facilitation de la création d’entreprise; ce qui a permis la création et la formalisation des entreprises dont le nombre est passé de 12 511 à 13 137 entre 2018 et 2019. La réforme en matière de renforcement du dialogue public-privé et en matière d’amélioration de l’accès à l’information économique. Les innovations du nouveau code des investissements du 30 octobre 2018.

L’investissement total au Burkina Faso est en hausse en 2019 de 1 296,6 milliards. Les investissements directs étrangers sont de 112,1 milliards.

Des produits du terroir tels que le Faso Dafani et le chapeau de Saponé ont été labellisés. D’autres sont en cours de labellisation, il s’agit entre autre du beurre de karité, des cuirs et peaux de Kaya.

Le commerce interne se chiffre à 4 251 milliards. La part de l’exportation dans l’économie est de 1815 milliards.
130 PME ont été créées, le secteur du commerce sera réglementé et selon Harouna Kaboré, seul les pays de la CEDEAO pourront vendre en détail. « Si vous n’êtes pas de la CEDEAO, vous ne pourrez pas vendre au Burkina Faso sauf en cas de réciprocité », indique t-il.

La confection des masques locaux a permis d’apporter 3 milliards dans l’économie nationale
Le ministre spécifie que l’augmentation ou la baisse du carburant se fait en fonction du prix du baril à l’internationale.

« La lutte contre la fraude et la contrefaçon a été intensifiée au cours de la période 2018-2020 avec la création et l’opérationnalisation de la Brigade Mobile de Contrôle économique et de la Répression des Fraudes », dit-il. L’objectif est de protéger l’économie nationale afin d’assurer l’économie nationale et assurer un climat prospère au développement d’un secteur privé compétitif, dynamique, créateur d’emploi et de richesse.

Toutes ces initiatives, selon le ministre, c’est pour industrialiser le Burkina Faso.

Ainsi comme perspectives dans les années à venir, il est prévu la réalisation des infrastructures industrielles, l’appuie à l’implantation de nouvelles unités de transformation des matières première locales dans le lait et la tomate. Le ministère va instituer un cadre institutionnel et réglementaire afin de soutenir l’organisation du commerce intérieur. Dans le secteur de l’artisanat, il s’agit d’appuyer la formation et l’insertion professionnelle des acteurs et assurer la promotion commerciale des produits de l’artisanat.

 

Nafisiatou VEBAMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : les travailleurs des médias publics toujours sur le qui-vive

Jordan MEDA

L’émir du Koweït est décèdé à l’âge de 91 ans

INFOWAKAT

Education : Un village de Tchiériba reçoit sa première école

REDACTION

Education : La stratégie d’éducation en situation d’urgence étend ses actions

INFOWAKAT

Des agresseurs violeurs dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

Ouagadougou : un homme abattu à sa sortie de banque

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR