A LA UNE Burkina Sécurité

Burkina : Fada N’Gourma, l’eldorado des rescapés du terrorisme à l’Est

Des populations, de Nagré et de Natiaboani dans la région de l’Est affluent en masse depuis lundi 2 décembre 2019, à Fada N’Gourma chef lieu de la région. Ce déplacement fait suite aux récentes attaques terroristes qui sévissent dans la région. Les déplacés sont arrivés soit à bord de tricycles, de camions ou encore à pieds, bagages à portée de mains.

Certains d’entre eux racontent avoir assister non seulement à l’assassinat de certains de leurs proches, mais aussi aux pillages de leurs récoltes et de leurs bétails par des individus armés.

«Aujourd’hui ils ont tué quatre personnes et en ont blessé trois. Ils ont débarqué sur des motos et ont commencé à tirer sur tout ce qui bouge. Et quand ils saisissent quelqu’un, ils lui tranchent la gorge», raconte un père de famille.

Par ailleurs, selon des sources à Infowakat.net d’autres populations de Gayérie, Nassougou, Dagou et Bougou ont elles aussi quitté leurs villages pour la ville de Fada N’Gourma.

Le 1er décembre 2019, plus de cent ménages ont fui le village de Diabatou (commune de Gayeri) à cause de groupes armés qui, la veille, auraient assassiné un marabout, vandalisé des tombes, incendié des concessions et proféré des menaces à l’endroit des villageois.

Après l’attaque du convoi du personnel de la mine d’or de SEMAFO à Boungou le 06 novembre dernier, 250 personnes environ du village de Nassougou, dans la commune de Matiacoali, ont quitté leur village

A cela s’ajoute le déplacement de plus de 600 personnes de Dagou et Bougou dans la commune de Foutouri arrivées à Fada N’Gourma le 29 novembre dernier. Ces populations se disent en insécurité car prises entre deux feux. D’un côté il y a les groupes armés terroristes et de l’autre les militaires venus sécurisés la zone.
Ce dernier déplacement est intervenu seulement 48 heures avant l’assassinat par des hommes armés, des fidèles d’une église évangélique le dimanche dernier, à Hantoukoura (Foutouri) pendant le culte.

Si certains ont trouvé un refuge dans les quartiers périphériques, d’autres errent encore dans la ville, à la recherche de la première famille hospitalière. Ces déplacés viennent s’ajouter aux 480 milles enregistré à la date du 29 octobre dernier par OCHA.

Avec Agence d’information du Burkina

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Politique : Roch s’est empressé de répondre à Macron

Infowakat MEDA

Fête du 11 décembre : le film de la crucifixion des journalistes se répète

INFOWAKAT

Sommet de Pau : Macron dépêche un envoyé spécial à Niamey

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de trente (30) élèves Secrétaires des Greffes et Parquets (SGP), session 2019 : Les admis

INFOWAKAT

11 décembre 2019 : Le lycée départemental de Zabré vainqueur du jeu concours inter scolaire les Cracks

INFOWAKAT

CDP : « La sanction n’avait pas pour objectif de punir », ( Achille Tapsoba)

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR