A LA UNE Actualité Burkina Ecomedia Entreprenariat

Burkina Faso : il n’y a plus de place pour la jeunesse au niveau de l’Etat.

L’étau se resserre, une prise de conscience s’avère nécessaire. Nous avons dépassé les périodes où il fallait attendre tout de l’État. Déjà en 2003, les chiffres donnés par le ministère chargé de la fonction publique étaient de 4381 postes à pourvoir avec 215599 candidats au concours directs. D’années en année, le poste à pourvoir est toujours inférieur par rapport aux candidats qui se présentent. Cette situation sonne comme une alerte et nous interpelle à prendre notre avenir en mains. Il est temps pour la jeunesse de développer des initiatives afin de participer au développement de la nation.

Une fois les études finies, l’on ne devrait plus commencer à se préparer pour les concours mais, plutôt d’aller se faire former dans un métier qui passionne, où l’on se sent mieux. La passion plus la maîtrise dans une activité propulsent loin. Diverses personnes, bien organisées dans leur domaine d’activité de prédilection n’ont rien à avoir aujourd’hui avec la fonction publique.

Au Burkina, la sphère est encore vide, il y a tant d’opportunités d’emplois. Il n’est plus nécessaire de se focaliser dans un domaine où tout le monde y va! Il faut le répéter, il y a tant d’opportunités, il faut observer, apprendre, créer.

Au gouvernement, il faut favoriser un climat d’entrepreneuriat. Il ne suffit pas d’encourager la jeunesse à entreprendre mais, adopter des lois permettant de valoriser et privilégier tout ce qui vient du terroir.
Il faut un soutien aux entrepreneurs qui se sont déjà lancés dans l’entreprenariat. Soutenir les idées novatrices. Le Burkina Faso est un pays où « le consommons local » peine encore à être une réalité. Quelque chose doit être faite pour que chaque citoyen sache qu’il doit consommer ce qui vient de chez lui. Faire savoir aux citoyens que les produits du terroir sont meilleurs par rapport à ceux qui viennent de l’extérieur.

Qu’est-ce qui fait que les autres nations arrivent à produire en quantité et à moindre coût ? Parce qu’une fois la firme créée, ils emploient plusieurs personnes qui produisent en quantité. Du coup, le prix baisse et est accessible à tous.

Pourquoi aller voir ailleurs si nous avons de la qualité chez nous ? Les initiatives doivent être soutenues, les consciences doivent changer pour un avenir meilleur de la nation.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Bobo/Éducation : Pas de frais scolaire pour les nouveaux élèves du préscolaire et primaire

REDACTION

Sécurité : Le Burkina Faso acquiert d’équipements et de véhicules de défense turcs

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours professionnel de recrutement d’élèves Inspecteurs de l’enseignement primaire et de l’éducation non formelle (ex Instituteurs Principaux), session 2021.

INFOWAKAT

Résultat d’admission au concours direct de recrutement d’élèves Techniciens supérieurs en génie civil, session 2021.

INFOWAKAT

Résultats d’admission aux concours directs de recrutement d’élèves:

INFOWAKAT

Sécurité : le nouveau commandant de la Force Barkhane chez le président du Faso

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR