A LA UNE Actualité Burkina Politique

Burkina Faso: Une nouvelle alliance voit le jour dans l’arène politique

Cinq formations politiques ont présenté à la presse ce jeudi 12 mai 2022, à Ouagadougou, leur nouvelle alliance politique, sa vision, ses objectifs, ses ambitions, et ses principes de fonctionnement.

La classe politique Burkinabè a enregistré la naissance d’une nouvelle alliance dénommée « Ensemble Pour Le Faso ». Cette alliance est un regroupement de cinq partis et mouvements politiques, notamment l’Alliance Panafricaine pour la Refondation (APR-Tiligré), le Mouvement SENS, le Parti de la Renaissance Nationale (PAREN), le Parti pour la Démocratie et le Socialisme (PDS) et les Progressistes Unis pour le Renouveau (PUR).

Selon ses membres, le but ultime de ce regroupement est la création d’une organisation politique unifiée en vue d’offrir aux peuples burkinabè et africains une alternative politique crédible et ambitieuse, construite sur le socle des valeurs culturelles endogènes.

« Nous sommes convaincus que seule l’union des forces patriotiques et panafricanistes est capable de construire un Burkina Faso véritablement indépendant, débarrassé des maux qui minent son développement », ont indiqué Guy Hervé Kam Coordonnateur National du Mouvement SENS et ses camarades.

Ainsi réunis au sein de « Ensemble Pour le Burkina », les membres de cette alliance comptent inscrire leur action politique sous le sceau du patriotisme, de la bonne gouvernance, du développement endogène et du panafricanisme. L’alliance se donne l’engagement « de co-construire avec le peuple un projet politique autour d’une vision claire, adaptée, et en rupture totale avec la mal gouvernance et la prédation des ressources et de reconquérir la souveraineté pleine et entière des peuples africains ».

C’est pourquoi ses membres « appellent tous les patriotes sincères, tous les panafricanistes et tous les progressistes convaincus, engagés ou non dans des organisations, tous les partis et mouvements qui pensent que le temps est venu de rompre avec l’immobilisme, les insouciances, la soumission aux puissances extérieures et les prédations multiformes, à nous rejoindre afin de bâtir ensemble une organisation politique forte, dynamique, progressiste et panafricaniste, capable de doter notre pays d’un projet de société alternatif en harmonie avec les valeurs sociales de dignité, de solidarité, de justice sociale, d’équilibre, d’ordre juste et de liberté ».

« Nous nous engageons dans un pari, celui de la construction d’une nation prospère et démocratique, en harmonie avec nos réalités socioculturelles et environnementales », ont-ils ajouté.
Les signataires de la Charte de l’unité d’action politique sont : Guy Hervé Kam, Abdoul Karim Sango, Rimpazandé Zackaria Soulga, Ahmed Aziz Diallo et Wahir Justin Somé.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

INFOWAKAT

La Russie dénonce la politique « coloniale » de la France au Mali

INFOWAKAT

Pénurie de carburant à l’est : La police municipale met en garde contre la hausse des prix

INFOWAKAT

Mali : Les autorités de la transition ferment les frontières au contingent sénégalais

INFOWAKAT

Burkina : Plus d’une centaine de terroristes neutralisés en un mois

INFOWAKAT

Madjoari : 11 soldats tombés et une quinzaine de terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR