A LA UNE Articles Burkina Politique

Burkina/Justice : Les vieux fantômes du régime Compaoré refont surface

En 1990, la corporation ANEB de l’Institut des sciences de la nature-Institut du développement rural (ISN-IDR) décide d’aller en grève pour de meilleures conditions de vie et d’étude. Mais cela a engendré une vive représailles du ministère en charge de l’enseignement supérieur de l’époque et des militaires du Centre nationale d’entrainement commando (CNEC) de Pô.

Ces répressions avaient fait suite à des exclusions, arrestations, et châtiments corporels… parmi les victimes de ces actes figure Dabo Boukari, arrêté le 19 mai 1990 puis, selon des éléments concordant de l’enquête, torturé au conseil de l’entente « par le Lieutenant Somé Gaspard et le Sergent-chef Maïga Amadou Nassirou ». Dabo Boukary succomba à cet torture et sera enterré à la sauvette à 147 km de Ouagadougou.

Après sa mort Gilbert Diendéré, à l’époque chef de corps de l’ex CNEC, s’est rendu sur les lieux pour un constat des faits, et donner l’ordre que sa dépouille soit transportée en ambulance vers Pô pour l’inhumation.

Les proches de l’étudiant n’ont accédé à sa supposé tombe que le 3 février 2017, soit 27 après. Gilbert Diendéré a été inculpé pour recel de cadavre. D’après les sources judiciaires, il a soutenu avoir rendu compte à sa hiérarchie, précisément au chef de l’Etat d’alors, Blaise Compaoré. Il file donc la patate chaude à ce dernier.

Mais il n’est pas le seul. Le médecin militaire Mamadou Bamba est aussi impliqué, lui qui est déjà  inculpé dans le procès du putsch de 2015. Ce dernier nie presque les faits mais avec les témoignages sur sa participation, il a été inculpé « pour complicité d’arrestation illégale et séquestration aggravée ».

L’ ex militaire Magloire Yougbaré lui, a fuit. Un mandat d’arrêt international est lancé à son égard depuis le 31 juillet 2017 pour « arrestation illégale et séquestration aggravé ». D’après l’enquête, c’est lui qui conduisait le véhicule dans lequel était Gaspard Somé et Amadou Nassirou Maïga, qui sont aujourd’hui décédé, lorsqu’ils ont arrêté Dabo Boukary.

Selon Jeune Afrique, Gilbert Diendéré prépare un livre depuis sa cellule à la MACA, dans lequel il relatera sa version de l’histoire, non seulement sur le putsch de septembre 2015, mais aussi aussi sur l’affaire Dabo Boukary.

Avec Courrier Confidentiel

Linda Bamogo

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

L’émir du Koweït est décèdé à l’âge de 91 ans

INFOWAKAT

Education : Un village de Tchiériba reçoit sa première école

REDACTION

Education : La stratégie d’éducation en situation d’urgence étend ses actions

INFOWAKAT

Ouagadougou : un homme abattu à sa sortie de banque

INFOWAKAT

Football : la liste des Étalons convoqués pour les matchs amicaux contre la RDC ete Madagascar

INFOWAKAT

Burkina : une base terroriste démantelée et « plus d’une vingtaine de terroristes » neutralisée dans l’EST

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR