A LA UNE Actualité Burkina Sécurité

Burkina : la zone rouge interdite aux français s’élargit (Min Affaire étrangère de France)

Dans un communiqué publié ce 18 novembre 2019 par le ministère des affaires étrangères de France, celui-ci indique aux ressortissants français les zones risque à éviter. Sur la carte mise à jour, les frontières qu’a le Burkina Faso avec le Mali, le Niger, le Bénin et le Togo, la région du sahel et celle de l’Est sont fortement déconseillées aux français vivants au Burkina Faso.

Le ministère des affaires étrangères français s’est basé sur les 14 provinces du Burkina Faso concernées par l’état d’urgence décrété par le président du Faso que sont : le Kénédougou, la Kossi, le Sourou, le Louroum, le Soum, l’Oudalan, le Séno, le Yagha, la Gnagna, Komondjari, le Gourma, la Tapoa, le Koulpélogo et la Kompienga ;
A celles-ci s’ajoute la région du Centre-Nord, et celle du Nord notamment l’axe Ouahigouya – Bogande

Selon le gouvernement français, les raisons cet avertissement sont la “délinquance” dans la ville de Ouagadougou, les “risques routiers” (accidents, coupeurs de route), et la “cybercriminalité”.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à une insécurité sans précédent. Les autorités, qualifient cette situation de “guerre asymétrique”. Le président du Faso avait décrété en décembre 2018 l’Etat d’urgence sur toute l’étendue du territoire. Ce décret a été prorogé en juin dernier pour encore six mois.

Deux opérations militaires d’envergure Otapuanou (dans l’Est) et Ndofou (dans le nord) ont été menées pour contrer les activités des groupes armés terroristes. Si l’on a cru à un succès, certains experts quant à eux affirment que ces opération ont juste ms en hibernation les groupes armés notamment dans l’Est.

Carte du 19 juillet 2019
Carte du 18 novembre 2019

 

 

 

 

 

 

 

 

Der Kpagnaoné

Infowakat.net 

ARTICLES SIMILAIRES

Entrepreneuriat : La volonté d’entreprendre doit s’accompagner d’un entourage inspirant

INFOWAKAT

Opération Goundalgou 4 : plusieurs Terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Marche du 27 novembre : l’opposition dénonce la présence inopportune et dangereuse des Koglweogo

INFOWAKAT

Burkina : Des nominations à la Gendarmerie Nationale

INFOWAKAT

Mali : l’armée française s’apprête à quitter Tombouctou

INFOWAKAT

Remaniement ministériel : la proposition des internautes au Président du Faso

INFOWAKAT

2 commentaires

Armel 18 novembre 2019 at 18 h 56 min

Il faudra confronter le paragraphe 1 au paragraphe 3.
L’état d’urgence concerne 14 provinces selon le paragraphe 1.
<>
Cordialement.

Répondre
Assotom 20 novembre 2019 at 14 h 33 min

Comment,depuis la France, savent ils les zones dangereuses dans notre pays ? Qu’ils disparaissent définitivement de chez nous.

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR