A LA UNE Actualité Burkina Sécurité Société

Burkina : Le CONASUR dénombre 1 074 993 déplacés internes en fin décembre 2020

Le Conseil National de Secours d’Urgence et de Réhabilitation (CONASUR) a présenté, le 31 décembre 2020 dernier, la situation des enregistrements sur les personnes déplacées internes à travers le Burkina. Sur 266 communes d’accueil à travers le pays, la structure note 1 074 993 individus déplacés y compris les ménages (115 136) et 77% ont été enregistrés sur une base individuelle.

Selon la répartition des personnes déplacées internes de le CONASUR, la région du Centre-Nord (Sanmatenga) occupe la première place, accueillant à elle seule, plus de personnes déplacées avec 40%. Celle du sahel (32%) et Nord (7,2%) occupe respectivement la deuxième et troisième place.

Parmi les 13 régions du Burkina, c’est la région du Centre qui enregistre le faible taux (0,1%) et se positionne en dernière place. De façon global, la structure note une augmentation de 2,40% par rapport à la publication du 10 novembre 2020 dont 1 049 767 individus. 53% des déplacés constituent des femmes contre 47% d’hommes.

Le rapport précise que cette population compte environ 54% d’individus de moins de 15 ans. Par ailleurs, entre décembre 2019 et décembre 2020, soit une année, le CONASUR fait cas d’une augmentation d’environ 92% constituant le nombre de personnes déplacées internes, passant de 560 033 individus à 1 074 993 individus.

Le besoin primaire des PDI se résume autour de l’alimentation, habillement, abri, sécurité et même l’argent liquide. Le CONASUR, avec l’aide de ses partenaires, compte couvrir l’intégralité du territoire avec un formulaire d’enregistrement révisé conjointement avec les différents secteurs.

La structure ne compte pas perdre de vu l’introduction des cartes de ménages des personnes déplacées internes (PDI) afin de faciliter la délivrance des assistances et des services sociaux de base.

Elle nourrit l’ambition d’améliorer la qualité des données collectées tout en renforcement la capacité de son personnel afin de disposer de statistiques plus fiables et crédibles.

Le CONASUR compte finaliser la mise en place d’une ligne d’appel d’urgence entièrement gratuite et une équipe de gestion et de traitement des plaintes. Enfin, elle veut assurer un retour d’informations et offrir un moyen de plaintes aux PDI. Ce sont là autant de perspectives pour l’année 2021 que le CONASUR a inscrit parmi ses actions.

Sur le terrain, CONASUR continue de faire des efforts pour établir un processus d’enregistrement continu dans les localités où l’enregistrement individuel est déjà en place. Le prochain déploiement de l’enregistrement électronique va concerner les régions du Centre-Ouest, du Centre-Sud et du Sud-Ouest.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : Le rapport du contrôle des finances 2019 enfin transmis au président du Faso

INFOWAKAT

Burkina : Le Gouvernement Christophe Dabiré II a l’école !

INFOWAKAT

Lutte contre la corruption : les ministères où les montants les plus élevés des dépenses irrégulières ont été constatés en 2018

INFOWAKAT

Gorom Gorom : le Cemga encourage les troupes engagées dans l’opération « Danse sur la fourmillière »

INFOWAKAT

Insécurité urbaine : Des présumés agresseurs de touristes dans le Parc Bangrewéogo dans les filets de la police nationale

INFOWAKAT

Covid19-BF : 01 nouveau décès et 188 nouveaux cas confirmés à la date du 16 janvier 2021

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR