A LA UNE Burkina Culture Société

Burkina : le nouveau mémorial Sankara « satisfaisant » pour le comité

L’artiste sculpteur Jean Luc Bambara qui avait en charge la conception de la statue de Thomas Sankara a opéré des corrections sur celle-ci six mois après la vive polémique sur la non ressemblance de l’œuvre avec le père de la révolution burkinabè. Dans une interview accordée à la rédaction d’Infowakat.net, Serge BAYALA secrétaire générale du mémorial Thomas SANKARA nous explique que pour cette nouvelle tentative, les résultats sont « satisfaisants ».

Infowakat (IW) : qu’est-ce que le mémorial pense de la nouvelle statue de Thomas Sankara ?

Serge Bayala (SB) : le comité de mémorial tient à témoigner son admiration à l’opinion publique nationale et internationale pour la contribution qu’elle a faite au lendemain de la première sortie de la statue. Cette contribution, qui est la qualité des critiques, ont été sincères teintées d’une volonté de voir un SANKARA qui lui ressemble. Et pour nous, toutes ces critiques nous ont amené à un deuxième résultat qui aujourd’hui parait à nos yeux en tant que receveurs définitifs du projet comme étant de bonne qualité. Nous à notre niveau avons suivi l’évolution de la réfection et au fur et à mesure on apportait toujours nos critiques, quitte à obtenir le produit que vous avez eu à voir sur les réseaux sociaux hier.

IW : cette nouvelle statue répond t- elle aux attentes du comité du mémorial Thomas Sankara ?

SB : ce produit répond à nos attentes, il symbolise pour nous une course qui a exigé beaucoup de patience, beaucoup d’endurance; mais enfin c’est un produit qui à notre sens correspond à un grand effort que l’artiste a fait et qui répond surtout à nos désirs de voir un « SANKARA » qui ressemble à lui-même. Et à ce niveau on peut dire qu’au-delà de toute recherche d’œuvre idéale, celle-là elle est bonne.

IW : est-ce une nouvelle statue ou est-ce l’ancienne qui a été perfectionnée ?

SB : c’est l’ancienne qui a été perfectionnée parce que la première avait eu un délai d’exécution maximum donné à l’artiste qui était de deux mois, ce qui était presque irréaliste pour sortir une œuvre de ce gabarie. Mais comme la magie artistique y étant, il était parvenu à sortir l’ancienne. Les imprécisions liées aux traits de ressemblance ont pu être améliorée dans le deuxième processus en continuant avec l’ancienne statue. C’est uniquement la tête qui a été déboulonnée, car elle était intransformable, on ne pouvait plus agir sur elle. Il y a eu cependant des travaux de polissage de précisions des différents angles corps. Tous les détails près ont été pris en compte. Mais il faut noter que nous n’avons pas abandonné la première œuvre. C’est sur elle qu’on a fait renaître un Sankara qui ressemble à Sankara.

IW : quel est le coût financier de ce projet ?

SB :  le projet est un marché public du ministère de la culture qui a été lancé en 2016. C’est un ensemble architectural qui devait être fait, pour des statues à Gaoua, Bobo Dioulasso, à Yako. Et pour le présent c’est un projet qui avoisine les 200 millions; il faut préciser que c’est un projet lancé par le ministère de la culture, ce n’est pas le mémorial qui l’a lancé, ni les souscriptions populaires des citoyens qui l’on financé; et que ça ne coûte pas des milliards. Il faut aussi noter que la statue pèse 5 à 7 tonnes de bronze. Et les matériaux sont venus d’Angola et du Gabon car on n’avait pas cette quantité de bronze sur le marché régional. Sa réalisation a demandé assez de logistiques financières.

Lire aussi : Burkina : le mémorial Sankara plus ressemblant

Sandrine BADO (stagiaire)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina / Sécurité : « Ne vous laissez pas embobiner par ceux qui prédisent tout le mal pour le Burkina Faso » (Gal Minoungou)

Infowakat MEDA

11 décembre 2019 : le présent se nourrit de l’histoire (Roch Kaboré)

Infowakat MEDA

Le Maire de Ouagadougou est désormais le Naaba SONRE de ZOMNOGHO.

INFOWAKAT

Tenkodogo 2019 : l’histoire racontée à travers des vieilleries

Infowakat MEDA

Message du chef de l’Etat à la Nation : « Je ne doute pas de notre victoire sur les forces du mal »

INFOWAKAT

Le silure, pas très bau mais très résistant

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR