A LA UNE Actualité Articles Burkina Politique

Burkina : Le PM et les gouverneurs en conclave

Le premier ministre tient une rencontre d’échange avec les chefs des circonscriptions administratives sur la prévention et la gestion des conflits et crises humanitaires. Les administrateurs civils auront l’occasion de poser leurs préoccupations et proposer des stratégies pour favoriser un climat apaisé dans leurs régions. La rencontre a eu lieu ce mardi 13 Aout 2019.

Le rôle des gouverneurs des régions et des hauts commissaires des provinces étant déterminant selon le ministre de l’administration territoriale, Siméon Sawadogo, dans la prévention et la gestion des conflits, c’est une occasion d’exprimer les difficultés rencontrées dans l’exercice de leur fonction.

Après avoir situer le contexte dans lequel se trouve le Burkina Faso, le ministre d’Etat trouve impérieux de renforcer les actions qui garantissent l’unité nationale et empêcher l’effritement du tissu social. Et qui de mieux que les administrateurs civils pour assurer ce rôle compte tenu de leur proximité avec la population des régions.

« Les gouverneurs et administrateurs civils sont ceux qui assurent la prise en charge immédiate et sont au premier rang pour régler les questions de conflits qui se déclenchent en attendant l’intervention du gouvernement », affirme le premier ministre.

Ils vont donc échanger sur les difficultés qu’ils rencontrent et méthodes qu’ils utilisent pour essayer de prévenir les conflits, à en croire Christophe Dabiré.

Pour ce dernier, le gouvernement ne peut être à tout moment le premier lorsque quelque chose se passe dans une région donné. Il y a des hauts commissaires qui doivent prendre leur responsabilité et dans un second temps le gouvernement vient en appui pour la résolution du problème. « Nous allons échanger sur les différentes méthodes, écouter les gouverneurs et les hauts commissaires sur les problèmes qu’ils rencontrent et les propositions qu’ils font pour renforcer leur présence sur le terrain. Et faire en sorte que la situation s’apaise et que nous puissions évoluer vers  des élections apaisées dans les pays », dit-il.

Concernant la fronde sociale, le Premier ministre pense que  les administrateurs civils doivent être les premiers garants d’une certaine stabilité au niveau de l’ensemble du pays. « Ils peuvent avoir des revendications justifiées mais, il y a des manières d’exprimer ces revendications lorsqu’on appartient à certains corps de l’Etat ». Pour lui, les administrateurs civils sont plus proches de l’Etat et ils devraient donner l’exemple par rapport à la manière de gérer un certains nombres de questions et le gouvernement est disponible pour discuter avec toutes les forces sociales.

Mais, il faut savoir raison garder selon le Premier ministre et faire en sorte que nous puissions progresser vers la mise en œuvre d’un Etat dont l’autorité est respecté par tout le monde.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : les formulaires d’enrôlement pour le permis de conduire et les cartes grises sont gratuits

INFOWAKAT

Koutougou : Les corps des militaires tombés accueillis par des tirs en l’air

INFOWAKAT

Koutougou : Le GSIM revendique l’attaque

Infowakat MEDA

Attaque Koutougou : Le CFOP veut « des solutions ad ’hoc »

Infowakat MEDA

Nouvelles plaques et cartes grises : le deal des « Koksairs »

Infowakat MEDA

Rébellion au camp Guillaume OUEDRAOGO, une rumeur selon l’Etat Major

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR