A LA UNE Burkina Politique

Burkina : le PNDES du MPP est à 70% de réalisation (Simon Compaoré)

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a tenu une conférence sur la situation nationale ce jeudi 09 janvier 2020. Le parti au pouvoir rassure l’opinion publique que les élections auront lieu comme le prévoit la constitution. Le MPP indique que le taux de réalisation du PNDS sur la période 2016-2019 est à 70%.

Le MPP estime que l’’année 2020 sera marquée par deux événements majeurs, à savoir des la sécurisation des citoyens dans tout le pays et l’organisation des élections présidentielles et législatives.

Pour ce qui concerne les élections de 2020, Simon Compaoré, président par intérim du MPP, affirme que contrairement à ce que les « contempteurs » du parti clament qui lui  » prêtent des intentions machiavéliques » , les échéances électorales auront lieu comme prévoit la constitution.

La question de la monnaie Eco a été abordée et pour le président par intérim du MPP, « ce changement de dénomination, la fermeture du compte d’opération et le retrait des fonctionnaires français de la BCEAO sont une victoire d’étape dans le décrochage progressif avec les reliques de la colonisation ».

Le président par intérim du MPP ajoute qu’en quatre ans de gestion, malgré le contexte de sécurité préoccupante, une bonne partie du programme du président du Faso été exécuté. entre autres à travers la construction d’écoles, de routes. Simon Compaoré se réjouit du taux d’exécution du PNDES qui est à 70% sur la période 2016-2019.

<< Le président du Faso montera lui-même au créneau pour se plier à l’obligation de redevabilité devant le peuple qui lui a fait confiance en le légitimant à cette charge dès le premier tour du scrutin en 2015 >>, dit-il.

Sur la question de l’IUTS sur les primes et indemnités des agents de la fonction publique , Clément Sawadogo 2e vice-président du MPP estime que « c’est une question de justice fiscale qu’il faut régler ».

Pour lui « dans le public il n’y avait presque pas d’indemnités. Il n’y avait que des indemnités maigrichonnes. Donc il n’y avait pas lieu d’appliquer l’IUTS. Maintenant qu’il y a des indemnités substantielles au niveau du public, cela procède d’une justice fiscale, pour mettre tout le monde au même pied d’égalité ».

Simon Compaoré salut la position du gouvernement qui est d’étendre l’IUTS aux privés que dans le public.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

 

ARTICLES SIMILAIRES

Gnagna : un policier tué suite à l’attaque d’une caisse populaire.

INFOWAKAT

Coronavirus : le virus proviendrait des chauves-souris

INFOWAKAT

Buzz de la semaine : la Casa de Kiemtoré

Infowakat MEDA

Santé : le coronavirus a infecté 1300 personnes et tué 41

Infowakat MEDA

Mali : Dioncounda Traoré veut négocier avec des chefs terroristes

Infowakat MEDA

Burkina : des millions indûment payés dans des sursalaires et frais de missions au PEJDC (Cours des comptes)

Infowakat MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR