A LA UNE Actualité Burkina Economie

Burkina : Les acteurs de l’artisanat face au ministre du commerce

Le ministre du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré a eu une rencontre d’échanges avec les acteurs de la Chambre des métiers de l’artisanat du Burkina Faso ce 05 octobre 2020. Les acteurs de l’artisanat ont posé leurs préoccupations, qui selon le ministre, seront prises en compte.

Le président national de la Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso, Jacques Sédogo, indique que la Chambre des métiers contribue à l’organisation et à la modernisation du secteur de l’artisanat, des acquis ont donc été engrangés à cet effet et méritent d’être consolidés.
La rencontre d’échanges avec les acteurs de l’artisanat a permis de mettre à nu certaines difficultés auxquelles faisaient face les acteurs du domaine et la structure chargée d’accompagner ces acteurs.

Des acteurs de la Chambre des métiers

La Chambre des métiers a cité une pléthore de difficultés. Parmi lesquelles, la problématique de l’accès des artisans à la commande publique, l’absence de locaux servant de siège à la CMA-B. En effet, c’est la Chambre du commerce qui prête ses locaux à la Chambre des métiers. Ils déplorent également l’’insuffisance de la subvention de l’Etat au regard de l’immensité des missions assignées, l’insuffisance du personnel eu égard au volume de travail et l’exiguïté des locaux servant de bureaux au personnel existant.

Le secteur de l’artisanat est un domaine transversal. Elle se retrouve dans plusieurs départements ministériels, les acteurs ont donc émis des souhaits de pouvoir profiter des larges possibilités qui existent au niveau des départements ministériels. Afin de bénéficier des partenariats avec ces départements pour pouvoir développer le métier.

Les doléances sont tombées à la bonne oreille !

Pour le ministre du commerce, les concertations vont permettre de voir ce qui a été fait et surtout prendre de nouvelles décisions, engagements pour permettre à la fois de rendre plus performante la Chambre des métiers en tant que faitière.

Harouna Kaboré a visité les locaux de la Chambre des métiers et confirme son exiguïté. Il affirme qu’il y a un grand projet de bâtir un siège, « il reste le plaidoyer pour mobiliser les ressources ».

A en croire le ministre du commerce, toutes les doléances seront traitées et un décret sera adopté d’ici fin 2020. « Il permettra de faire de la Chambre de commerce un maitre d’ouvrage délégué qui permet aux artisans d’accéder à la commande publique dans tous les domaines. On fera en sorte que lorsqu’il y a une commande de tout ce que l’artisanat peut fabriquer au Burkina Faso, qu’on passe la commande à la Chambre des métiers qui va distribuer le travail aux artisans qui ont la carte professionnelle dans toutes les régions », dit-il.

La Chambre des métiers et de l’artisanat du Burkina Faso est la faitière des artisans du Burkina Faso. Elle est chargée de participer à la mise en œuvre des politiques publiques en matière d’artisanat au Burkina Faso.

Nafisiatou Vebama

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Concours: Résultats du sport du concours direct de recrutement de sept cent (700) élèves Sous-Officiers de Police

Ibrahima TRAORE

CAN 2021: calendrier des 3e et 4e journées de qualifications

INFOWAKAT

Recrutement de 700 élèves Sous Officiers de Police : les épreuves écrites d’admissibilité se dérouleront le 08 novembre 2020

INFOWAKAT

Décès de M. Bila Charles Kaboré : la déclaration de la NAFA

INFOWAKAT

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR