A LA UNE Articles Burkina

Burkina : les populations du Mouhoun et du Nord parmi les plus pauvres

Une trentaine d’organisation de la société civile lancent la campagne « agir contre les inégalités » ce 23 septembre 2020 à Ouagadougou. Elle entre en vigueur en prélude aux élections présidentielles et se veut un cadre de veille et de pression sur les candidats à l’élection présidentielle pour la prise d’engagements entrant dans ce sens à travers leurs programmes de société.

Elle a également pour cible, les électeurs qui participeront au choix du président du Faso le 22 novembre 2020. Leur mission devra être de tenir compte de la prise des engagements des candidats en matière de réduction des inégalités dans leur vote.

Dans un pays où les inégalités touchent les secteurs sociaux, tels la santé, l’éducation, l’accès à l’eau potable, à l’alimentation et au logement. En effet, « 47,5% de la population en milieu rural vit en dessous du seuil de pauvreté contre 13,7% de la population en milieu urbain. Aussi 20% des plus aisés au Burkina Faso détiennent 44% des revenus laissant le reste à la majorité écrasante », dépeint Sylvestre Tiemtoré, porte-parole du consortium. En 2014, les données de l’enquête multi sectorielle de l’institut national de la statistique et de la démocratie fixaient à 420 FCFA le seuil de pauvreté au Burkina Faso.

Dès lors, la campagne « agir contre les inégalités » déjà entamée par des rencontres d’échanges avec les candidats à l’élection présidentielle fera le plaidoyer pour des efforts de lutte contre la pauvreté. Notamment ne laisser personne en reste dans la distribution des richesses, surtout les couches vulnérables, les femmes et les jeunes.

Dans la démarche, il s’agit d’impliquer les autorités coutumières et religieuses, les partenaires techniques et financiers et les influenceurs à poser leurs préoccupations relatives aux questions d’inégalités aux décideurs politiques. Et même dans certaines situations rappeler les engagements aux candidats à l’élection présidentielle ou revendiquer leur application.

La Boucle du Mouhoun et le Nord, les populations les plus pauvres

Dans son combat pour la réduction des inégalités, le consortium plaide surtout pour une croissance inclusive. Ce, en raison des fortes disparités en matière de prévalence de la pauvreté dans les régions du pays. A en croire, Sylvestre Tiemtoré, les populations des régions de la Boucle du Mouhoun et du Nord sont les plus pauvres au Burkina. Elles cumulent respectivement 60 et 70% de leur population vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Face aux crises climatiques, sanitaires et alimentaires en cours, les OSC interpellent surtout à entreprendre des réformes vigoureuses des politiques publiques au regard des risques d’amplification des inégalités.
Dans sa mise en œuvre la campagne est menée par 04 OSC à savoir la Confédération paysanne du Faso, le Secrétariat permanent des organisations de la société civile, l’Association des femmes juristes du Burkina et le mouvement le Balai citoyen.

Pour l’heure, les programmes de société des 10 intentions de candidatures aux élections du 22 novembre 2020 sont analysés et seront suivis pendant la campagne électorale et après l’élection.

Mariam Ouédraogo
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR