A LA UNE Articles Burkina Economie

Burkina : les prévisions budgétaires de 2020 par secteur prioritaire

2 217,279 milliards de francs CFA en recette et 2 502,419 milliards de Francs CFA en dépense. C’est ce qui ressort du projet de budget  de l’Etat gestion 2020 adopté à l’assemblée nationale. Le déficit se chiffre 285,140 milliards. En 2019, pour atteindre les objectifs fixés en recette, le président du Faso avait dans sa circulaire demandé de  « relever le taux de pression fiscale à 20,2% en 2019, de réformer l’imposition des petites et microentreprises et d’améliorer le recouvrement de l’impôt foncier et local » avec une « imposition du secteur agricole, le recouvrement optimal des restes à recouvrer, l’institution d’un impôt sur le revenu des personnes physiques, le suivi et la désactivation des numéros IFU des prestataires défaillants dans le cadre de l’exécution des marchés publics, ainsi que de ceux non à jour de leurs obligations fiscales». Voici un résumé des ressources prévues par l’Etat dans les secteurs prioritaires du moment.

En 2020, le secteur de la sécurité percevra 13,34% du budget national. Devenu l’un des secteurs prioritaires les ressources allouées à la sécurité et à la défense ont connu un augmentation ces dernières années. En 2018, le budget dans ce secteur était de 169,94 milliards, et en 2019 il s’élevait à 209,726 milliards soit 9,48% du budget national.

Lire aussi : Burkina : 309,726 milliards comme budget alloué à la défense et la sécurité pour l’année 2019

La part du budget allouée au secteur de la santé est de 14,61%, légèrement en dessous des 15% pour lesquels le Burkina s’est engagé à Abuja en 2001.

L’éducation quant à elle représente 23,29%, pour un engagement de 20% pris à Dakar en 2000 lors du forum mondial sur l’éducation. Toute fois, les ressources réservées à la recherche scientifique sont de 0,83% du projet du budget, soit 20,66 milliards de francs CFA.

L’ eau et l’assainissement est aussi un des secteurs dans lequel l’engagement est théoriquement respecté dans les prévisions de 2020. En effet 0,82% du budget de 2020 y est consacré contre 0,5% dans l’engagement pris par l’Etat pour l’atteinte des “zéro corvée d’eau en 2020”.

Lire aussi : Burkina : déficit budgétaire de 285 milliards de francs CFA

Dans le secteur agricole, le gouvernement a prévu 8,86% du budget. Pourtant en 2003 à Maputo, l’Etat burkinabè s’était engagé à y allouer 10% de son budget.

Pour les collectivités territoriales, dans le cadre de la décentralisation, ce sont 48,461 milliards de francs CFA, soit 1,94% du budget qui sont prévus. Cette faiblesse peut s’expliquer par le fait que les collectivités territoriales n’ont pas une bonne capacité à assumer leur rôle qui est de produire des services publics. Par ailleurs, ce taux est largement en deçà de celui prévu par le PNDES qui est de 15%.

 

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Législatures au Burkina : de Arsène Yé Bongnéssan à Alassane Bala Sakandé

INFOWAKAT

Ministère des mines : Des irrégularités décelées dans la gestion des finances publiques de 2018

INFOWAKAT

Nécrologie : Bila Charles KABORE père du président du Faso n’est plus

INFOWAKAT

Sahel : Un missionnaire américain enlevé au Niger

INFOWAKAT

Pour l’inclusion de la femme dans la construction de la sécurité et paix, l’Association Development by Young People s’engage.

INFOWAKAT

Maouloud 2020 : la journée du 29 octobre déclarée chômée et payée

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR