A LA UNE Actualité Burkina Education Société

Burkina : Ouagadougou sous rentrée scolaire masquée

C’est une rentrée des classes plutôt bizarre. Une cours d’école assez vide, bien silencieuse. Les rares élèves assis en classe sont tous masqués. Nous sommes le 1er juin 2020, la rentrée après le « congé covid ». Le ministre de l’éducation nationale Stanislas Ouaro est allé constater comment les élèves en classe d’examen, concernés par cette rentrée, se sentent après cette période loin des bancs.

Au complexe scolaire privé Excel 2000, seules trois classes, avec 136 élèves en tout, sont ouvertes : la 3ème, la terminale D, et la terminale G2. Et ce sont 136 élèves.

Dès l’entrée de l’établissement, une dizaine de lave mains fabriqués sur mesure attendent les élèves. Et en ce premier jour, la première leçon porte sur le coronavirus : sa nature, son mode de transmission et les mesures de prévention.

Pendant ces congés forcés, « un groupe WhatsApp » créé par les élèves de cette classe de terminale G2 servait de plateforme de révision des cours et d’échange d’exercices, qui étaient traités et remis à l’administration pour correction, confie Sonia Kabré.

En matière de prévention, cette dernière déclare non seulement avoir reçu deux masques estampillés « MENAPLN », mais se dit prête à appliquer les gestes barrières. « Je ne connais pas quelqu’un dans mon entourage qui a fait la maladie, mais je crois en son existence, à cause de ce que je vois dans les autres pays à travers la télé ».

Au primaire c’est en mode “distancia”

Les écoles primaires Patte d’Oie A et B sont elles aussi ouvertes, mais exclusivement aux élèves du CM2. A Patte d’Oie B, les 56 élèves de CM2 ont été scindés en trois. Et tous les enseignants de l’établissement ont été mobilisés (deux ou trois par classe), pour appuyer les enseignants titulaires.

La distance physique et la distribution des masques sont effectives, de même que les laves mains disposés devant chaque classe et bureau.

La leçon sur la covid19 semble un peu nouvelle pour les élèves. Mais celle-ci sera ramenée comme piqûre de rappel de temps en temps pour maintenir les enfants sur le qui-vive, explique, Tégwendé Bertrand Ouédraogo, directeur de l’école Patte d’Oie B.

« C’est une période stressante »

Il reste « un mois et demi avant la fin des cours ». Le ministre souhaite que cela se passe bien. La « période est stressante » et l’objectif est d’éviter que les écoles ne soient des foyers de contamination. Pour ce faire, les élèves sont « encouragés à respecter les mesures barrières aussi bien à l’école et à la maison ».

« Des comités covid19 ont été aussi mis en place dans chaque établissement pour un suivi ou pour une prise en charge le cas échéant » a ajouté le ministre de l’éducation.

Ange L. Jordan MEDA
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Ligue des Champions à Ouagadougou : la FBF veillera au respect des mesures sanitaires

INFOWAKAT

Réconciliation nationale : le Chef suprême des Bobo-Mandarè prie pour que le ministre DIABRE ne connaisse pas la honte

INFOWAKAT

Arrêté portant interdiction d’occupation à caractère social culturel sur les voies publiques

INFOWAKAT

Politique : le parti L’Autre Burkina/PSR se réaffirme dans l’opposition

INFOWAKAT

Politique : L’UPC rejoint officiellement la majorité

INFOWAKAT

Sécurité : le CEMGA rend visite aux casques bleus burkinabè de la MINISMA

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR