A LA UNE Actualité Articles Burkina Politique Société

Burkina : Pourquoi la TNT coûte 75 millions par an ?

Rémi Dandjinou, ministre de la communication porte parole du gouvernement, s’est expliqué sans détour, ce 19 septembre lors d’une conférence du gouvernement , sur certains sujets qui font l’actualité nationale. Parmi ces sujets, il y a la question de la redevance de la télévision numérique terrestre, et le “piratage” de la RTB décrié par le Syndicat Autonome des Travailleurs de l’Information et de la Culture (Synatic).

Les opérateurs de télévision numérique terrestre devront payer une redevance de 75 millions de francs CFA par mois pour pouvoir diffuser leur contenu sur toute l’étendue du territoire nationale. Jugé trop élevé par certains acteurs, le ministre répond que “c’est beaucoup, mais pas excessif”. Selon lui, cette somme a été calculée sur la base du prix d’émission satellitaire avec le meilleur signal sur le marché. “Les pris vont de 2 millions à 6 millions en fonction de la qualité”. Les 75 millions exigés correspondent donc au tarif cumulé d’un peu plus de six millions par mois sur toute l’année. Et à Rémi Dandjinou d’ajouter que cet argent “ne couvre pas totalement les frais de fonctionnement de la SBT” en la matière. Il demande donc aux acteurs concernés de considérer le contexte économique.

Sur la question du bras de fer qui a lieu en ce moment entre le ministère de la communication et le Synatic, le ministre a expliqué que la décision de faire diffuser en directe les “images piratées” (selon le Synatic)  lors du Sommet extraordinaire de la CEDEAO a été prise par ” estime” pour son pays.

Lire aussi : Burkina : le Synatic dénonce un “piratage” d’images à la RTB

De son explication, le syndicat aurait attendu l’approche imminente du sommet de la CEDEAO pour ne pas ne pas travailler et remettre en cause des éléments d’accord qu’il (SYNATIC) avait “quasiment accepté. C’est fort de ce constat, et ayant “pris mes responsabilités” que “j’ai diffusé la conférence de presse du vendredi du G5 Sahel sur l’énergie. J’ai diffusé la cérémonie d’ouverture et j’ai diffusé également la cérémonie de clôture. Et je l’ai fait avec l’accord du Directeur de publication de l’organe. Je leur ai demandé si nous pouvons mettre notre signal à leur disposition et ils l’ont accepté. Si des gens estiment que je suis un pirate, je répondrai devant la justice » a expliqué le ministre.

Lire aussi : Education : le ministre Ouaro fait le bilan des examens spéciaux

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Sécurité : l’armée annoncé avoir neutralisé plusieurs terroristes dans diverses localités

INFOWAKAT

CAN 2021 : Les Étalons se qualifient dans la douleur pour les 8è de finale

INFOWAKAT

Sécurité : Le Mali souhaite réviser les accords de défense conclus avec la France !

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 36 auditeurs de justice, session 2021 : Les résultats définitifs

INFOWAKAT

Economie : La Covid-19 a enrichie les riches et augmenté le degré de la pauvreté dans le monde

INFOWAKAT

Burkina : la Primature en deuil

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR