A LA UNE Actualité Burkina Santé

Burkina : PROPHARM, une usine de production de médicaments génériques pour réduire les importations !

Le Premier ministre a effectué ce mardi 23 août 2022, une visite à l’usine de fabrique de produits pharmaceutiques, dans la commune de Komsilga. Il s’agit d’une infrastructure typique Burkinabè qui évolue dans la fabrication de médicaments pharmaceutique de soins. L’usine à déjà des produits prêts pour les traitements.

« PROPHARM » est le nom de l’usine visitée par le Premier ministre, Albert Ouedraogo. Il s’agit d’une unité industrielle burkinabè, spécialisée dans la production de médicaments génériques, qui répond aux standards internationaux. Débutée en août 2019, la construction de l’usine est déjà à un stade avancé, et déjà des médicaments y sont produits. Selon le Directeur général de la société PROPHARM, Dr Palingwindé Armel Koéfé, trois molécules sont déjà produites par l’usine. Ce sont entre autres « le paracétamol 500mg, un antispasmodique, un kit de SRO Zinc, utiliser pour le traitement de diarrhée et 10 comprimé zinc pour renforcer l’immunité ». Dr Palingwindé souligne par ailleurs que l’usine se lancera aussi dans la production de médicaments pour la prise en charge du paludisme.

Cette usine de production de médicaments intervient aussi pour réduire un tant soit peu, la dépendance du Burkina vis-à-vis de l’importation des produits pharmaceutiques. À cet effet, le directeur général de PROPHARM a notifié que l’usine fonctionnera en continu et permettra de réduire la dépendance du pays, des produits importés.

Le premier ministre, lui, a dit se réjouir de l’implantation d’une telle usine au Burkina, qui plus est, se trouve être l’initiative de burkinabè. « C’est une usine importante dans la mesure où cela va contribuer à mettre à la disposition de nos populations, des médicaments a moindre coût et assurer une disponibilité de ces produits. Les produits fabriqués ici sont les produits les plus demandés dans les formations sanitaires » a-t-il affirmé.

Par ailleurs quant à la pérennité de l’usine, le directeur général a invité le gouvernement à soutenir cette industrie, au risque de ne plus en avoir ! « Si PROPHARM meurt, personne ne voudra encore investir dans l’industrie » a-t-il signalé.

Pour sa part, Albert Ouedraogo a laissé entendre que le gouvernement se tiendra toujours aux côtés de ces promoteurs. « Le gouvernement est prêt à mettre en place toutes les facilités pour permettre l’émergence de ce genre de projet » a-t-il rassuré.

Alex SOME

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR