A LA UNE Burkina Culture

Burkina : se remettre en cause à travers l’art

L’art n’est pas qu’une affaire de bourgeois, c’est aussi et surtout une autre forme d’expression de la vie. Des artistes peintres et sculpteurs Burkinabè l’ont compris. Ensembles à travers un collectif baptisé « se remettre en cause », Boly, Savadogo, Ouédraogo, Konsiembo et Sanfo, artistes peintres et sculpteur exposent leur art à l’université Pr Joseph Ki-Zerbo. Le vernissage a eu lieu le 22 noembre 2019 et se poursuit jusqu’au 30 novembre.

Vernissage riche en couleurs à l’image des tableaux peints par ces artistes Burkinabè. Des visages abstraits, des animaux personnalisés, des sculptures et des soudures, bref, tous les éléments propres aux œuvres d’art auxquels tout le monde ne comprend pas forcément grand-chose. Sauf que là, il s’agit d’éléments propres à la culture africaine qui ont été utilisés pour appeler à un retour aux sources.

Se remettre en cause, en revenant aux traditions pour amorcer un développement socio-économique et politique qui reflète l’Afrique, c’est le but de cette exposition. « L’idée c’est d’amener les gens à se départir de leurs blocages psychologiques. Les gens ont tout mais n’arrivent pas à se remettre en cause pour aller de l’avant » explique Boubakary Konseibo, un des peintres exposants.

Pour Kader Boly, lui aussi exposant, l’heure est à l’innovation. « Par exemple avant, nos grands-parents arrivaient à se nourrir parce qu’il y avait assez de pluie. Mais aujourd’hui avec les changements climatiques, les chefs de villages n’innovent pas pour adapter leur cultures aux nouveaux temps » déplore-t’ il.

Pourquoi avoir choisi l’université ? « Simplement parce que l’université est le temple du savoir » mais aussi parce que l’université est réputée pour être un lieu où la contestation bat son plein au quotidien ajoute Kader Boly.

Selon lui, « les étudiants devraient changer leur attitude vis-à-vis du monde de l’emploie et ne plus bosser pour obtenir des postes » mais pour « devenir en soi même leur propre boss ».

A la question de savoir comment l’art peut contribuer à l’essor économique d’un pays, Emmanuel Sawadogo, cadre de l’université explique que cela se fait « en donnant aux autre ce qu’ils n’ont pas ».

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Politique : Roch s’est empressé de répondre à Macron

Infowakat MEDA

Fête du 11 décembre : le film de la crucifixion des journalistes se répète

INFOWAKAT

Sommet de Pau : Macron dépêche un envoyé spécial à Niamey

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de trente (30) élèves Secrétaires des Greffes et Parquets (SGP), session 2019 : Les admis

INFOWAKAT

11 décembre 2019 : Le lycée départemental de Zabré vainqueur du jeu concours inter scolaire les Cracks

INFOWAKAT

CDP : « La sanction n’avait pas pour objectif de punir », ( Achille Tapsoba)

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR