A LA UNE Actualité Burkina Société

Burkina : Un réseau de délinquants entre les mains de la police nationale

La police nationale a mis fin aux activités d’un réseau de délinquants. Présenté ce 21 juin 2021, ils étaient spécialisés dans les cas de bris de scellé, vol et altération de balises de transit et câbles électriques, fraudes de marchandises, faux et usages de faux en écriture publique et contrefaçon des sceaux de l’Etat.

Tout serait parti d’une plainte du bureau de transit de la direction générale des douanes et de COTECNA reçue par la brigade de recherches d’intervention du commissariat de police de l’arrondissement de Nongr-Mâasom. Les enquêtes ont permis d’interpeller six (06 ) personnes qui ont reconnu les faits de bris de scellés, vol et altération de balises de transit et câbles électroniques, fraude de marchandises, faux et usage de faux en écriture publique et contrefaçon des sceaux de l’Etat.

Le commissariat de la police de l’arrondissement de Nongr-Mâasom a saisi 5 balises, un lot de documents composé des Etats de chargement, des acquits donnés à partir de la chambre de commerce, des documents du conseil Burkinabè des chargeurs contrefaits, un cachet de la chambre de commerce contrefait, un cachet payé en espèces et divers documents des douanes.

<<De leur action, le réseau a convoyé plus de cinq (05) conteneurs de marchandises sans remplir les formalités douanières et la bande percevait de l’argent pour le transit dont les montants varient entre trois millions cinq cents mille francs CFA et neuf millions de francs que le réseau se partageait>>, a affirmé Natacha Zoungrana, commissaire principal de police.

La valeur totale de leur forfait est d’environ un (01) milliards de francs CFA.

Comment ils parvenaient ?

Selon la commissaire principale de police, Natacha Zoungrana, les délinquants avaient deux modes opératoires. << D’une part, ils approchaient leurs victimes afin d’obtenir les frais de transit de leurs marchandises. L’un d’eux, ayant des documents douaniers contrefaits se charge de convoyer les conteneurs ou camions à l’espace du projet ZACA où à la cité ASECNA à Ouagadougou pour les livrer à ces acolytes, après avoir vandalisé les balises préalablement installées depuis les frontières nationales par COTECNA SARL du Burkina>>.

<< Ils utilisaient les bordereaux de sortie et autres documents contrefaits pour soustraire les conteneurs ou camions des formalités douanières de Ouaga route avant de les livrer à leurs commanditaires après avoir vandalisé les équipements électroniques>>.

La bande menait ses actions des frontières nationales à la ville de Ouagadougou.

Les présumés auteurs seront conduits devant le tribunal de grande instance pour répondre de leur fait.

Nafisiatou VEBAMA 

İnfowakat.net 

ARTICLES SIMILAIRES

Administration présidentielle : le nouveau Secrétaire général installé

INFOWAKAT

Sahel : l’état-major des armées françaises annonce la mort de deux cadres de l’ EIGS

INFOWAKAT

Utilisation des TIC : Le personnel et les élèves de l’ENGSP renforcent leur capacité

INFOWAKAT

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 22 juillet 2021

INFOWAKAT

Communiqué de répartition des candidats du Centre de Ouagadougou aux concours professionnels du MENAPLN et de la SANTE, session 2021

INFOWAKAT

Résultats d’admission de concours professionnels de recrutement

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR