A LA UNE Actualité Burkina Société

Burkina : vers la nécessité de sécuriser l’axe Ouaga-Kaya-Dori.

Le Premier ministre Albert Ouédraogo a présidé dans la soirée de ce jeudi 11 Août 2022, à la Primature, une rencontre de validation avec les Partenaires Techniques et Financiers (PTF), du Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori (O-K-D).

Bientôt, la fin du blocus imposé par des hommes armés non identifiés sur l’axe Ouaga-Kaya-Dori sera une réalité. La dégradation de la situation sécuritaire mettait de plus en plus les usagers de ce tronçon dans l’inquiétude. L’on se rappelle que le pont de Naré reliant Kaya à Dori a été saboté le 16 juillet 2022 par les terroristes. Le plan de résilience et de stabilisation de l’axe O-K-D qui a fait l’objet des échanges entre le gouvernement avec les PTF va changer la donne.

Faisant le point de la rencontre, le Porte-parole du gouvernement Lionel Bilgo a expliqué que c’est des actions de sécurisation qui vont être menées sur cet axe, le rendant viable et permettre aux Burkinabè de pouvoir circuler librement.
« Il s’agit d’opération militaire pour garantir une meilleure sécurisation de tout l’axe. Ce plan de résilience et de stabilisation de l’axe O-K-D va permettre également le rétablissement rapide de la présence de l’Etat, la restauration rapide des services sociaux de base, permettre le démarrage du développement de l’activité économique, apporter un soutien aux populations vulnérables mais également promouvoir la cohésion sociale dans ces localités », a-t-il précisé ajoutant que le coût de la mise œuvre de ce plan est estimé à plus de 200 milliards F CFA.

« Une partie du budget a été déjà acquise et l’autre partie reste à être recherchée », selon toujours le Porte-parole. C’est pourquoi il estime que l’engagement des PTF était important pour le Burkina Faso. Lionel Bilgo a aussi noté qu’un second axe a été présenté aux PTF. Il s’agit, selon lui, celui de Kongoussi-Djibo. « Nous avons pu comprendre aujourd’hui qu’ils sont déterminés à soutenir ce plan et accompagner le Burkina Faso », s’est-il réjoui.

Le représentant des PTF a rappelé que ce plan avait fait l’objet de discussion avec le gouvernement précédent lors du sommet de Pau en France en 2020. « On n’est très heureux que le gouvernement actuel a repris, actualisé cette priorité. On se réjouit d’avoir rencontré aujourd’hui le Premier ministre avec quelques ministres clés pour en parler » s’est montré admiratif Karsten Mecklenburg chef de section politique de l’Union Européenne.

 

« On est aussi heureux de pouvoir nous engager dans le soutien du gouvernement avec les actions concrètes. Donc c’est important de soutenir et d’être à côté du peuple Burkinabè », a-t-il poursuivi.

Revenant à la charge, le ministre Lionel Bilgo a souligné que le chef du gouvernement a instruit l’ensemble des ministres et les PTF à partir de la théorie pour aller au concret c’est-à-dire à la phase opérationnelle. « Le Premier ministre demande que nous puissions ensemble retrousser nos manches pour que ce tronçon Ouaga-Kaya-Dori puisse être rapidement sécurisé », a déclaré M. Bilgo.

Par ailleurs, il affirme que des dates ont été programmées afin de démarrer le plus rapidement possible la partie opérationnelle.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Transition au Burkina : les émissaires de la CEDEAO satisfaits des échanges avec le Capitaine Ibrahim TRAORÉ

INFOWAKAT

Centre-nord : Au moins 05 morts dans une attaque au Namentenga

INFOWAKAT

Burkina : L’armée recrute 3 000 militaires de rang

INFOWAKAT

Communiqué relatif à la suspension des activités des Organisations de la société civile (OSC)

INFOWAKAT

Sahel : Djibo reçoit un premier ravitaillement en vivres

INFOWAKAT

Mali : crash d’un avion de combat à Gao

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR