A LA UNE Actualité Buzz de la semaine

Buzz de la semaine: La petite Yasmine fait réagir le Grand Séni

Cette semaine c’est un communiqué signé par le Pr Séni OUEDDRAOGO, ministre de la fonction publique qui a fait la une des réseaux sociaux. Mais en quoi un simple communiqué peut susciter autant de réactions ? Ce communiqué en effet est une réponse du ministre à l’interpellation d’une internaute sur les réseaux sociaux. Yasmine SAWADOGO espérait-elle vraiment se faire entendre à travers Facebook ? La réaction du ministre était la moins attendue et elle a étonné plus d’un.

Et si Facebook était la voix des sans voix ? Le ministre Séni par sa réaction au poste d’une certaine Yasmine SAWADOGO nous donne à réfléchir sur cette question. Dans ce post l’internaute dénonçait l’admission de certains fonctionnaires de l’Etat aux opérations de recensement général de la population. Faut-il préciser que c’était déjà un sujet polémiqué car les étudiants et les chômeurs étaient déjà en grogne. Pour eux, c’était une injustice car étant des « sans salaire », ce « gombo » leur revenait de plein droit.

Pendant qu’on ne s’y attendait presque, une note signée par le ministre est venue trancher l’affaire. Dans ce communiqué, le ministre affirmait avoir reçu une interpellation d’une internaute sur la question. « Par opinion publiée sur les réseaux sociaux, la citoyenne Yasmine Sawadogo nous interpellait sur une pratique dans les administrations publiques qui tendrait à recourir aux fonctionnaires pour exécuter les opérations de recensement général de la population et de l’habitation cumulativement à leurs obligations de fonctionnaires. » affirmait-il au début du communiqué. Avant d’ajouter « Mon département a entrepris des démarches en vue de cerner le problème d’une part et d’examiner la construction de la solution que celui-ci appelle d’autre part. »

Qui pouvait croire à une réaction si tendre envers une publication Facebook ? Quelques semaines plutôt c’était un étudiant qui avait été arrêté pour incitation à la haine après un commentaire sur Facebook. Mieux le ministre s’est dit ouvert à toute critique ou proposition visant à améliorer les politiques publique.

« Mon département tient à remercier Madame SAWADOGO pour son interpellation constructive et réaffirme sa disponibilité à recevoir toutes les critiques, suggestions et propositions objectives en vue de l’élaboration de politiques publiques efficaces au profit de nos populations. » a laissé entendre le ministre

Ce communiqué laisse percevoir la bonne facette des réseaux et de Facebook longtemps méconnue. Dorénavant si vous voulez vous faire entendre par les gouvernants l’idée d’utiliser Facebook n’est pas mal. Mais attention l’effet contraire pourrait se produire. Notre très cher étudiant en économie pourrait en témoigner.

Yekiremi Abdias FARMA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

L’ambassade du Burkina en Côte d’Ivoire dément les propos d’Eddy Komboégo sur les supposées fraudes

Infowakat MEDA

G5 Sahel : une conférence pour rétablir la confiance entre FDS et populations

Infowakat MEDA

Burkina : rien en justifie l’extension de l’Iuts selon le MPS

Infowakat MEDA

Burkina : Roch Kaboré a pris connaissance de la politique de sécurité concoctée par les experts

Infowakat MEDA

Astuce : Comment mieux gérer ses finances personnelles

Infowakat MEDA

Éliminatoires du Mondial 2022 : la CAF dévoile les pots pour le tirage

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR