A LA UNE Articles Burkina Buzz de la semaine

Buzz de la semaine : La république des millions et des chiens rouges

Millions par ci, millions par-là. Oh, il y a même une affaire de milliard. Oui, les gens ont de l’argent dans ce pays. Tellement, que par le truchement « d’un coup », l’homme d’affaire de la mairie de Ouagadougou, juste par un coup de fil à son « ami qui est à Ecobank là » était prêt à verser 70 millions à des escrocs. La récente sortie médiatique du procureur du Faso, dont la place est apparemment  convoitée, en dit long sur la taille des deals qui se font derrière les murs.

1 milliard 713 millions 883 mille 115 FCFA, sans compter les 70 millions de l’affaire Béoindé. C’est ce que les enquêtes des services du procureur du Faso ont permis de faire ressortir en terme de malversations financières.

Les mis en cause sont de la gendarmerie, un ancien ministre, notamment Jean-Claude Van-dame, euh… non  Bouda, des établissements publics de l’Etat, et surtout, de la douane, là où presque tous les candidats aux concours de la fonction publique rêvent d’aller. Allez-y savoir pourquoi.

Cela vient confirmer d’ailleurs le rapport 2017 du RENLAC sur l’état de la corruption au Burkina Faso. Dans ce rapport, la douane était perçue comme la deuxième institution la plus corrompue, derrière la police municipale, et la gendarmerie venait en quatrième position derrière la direction générale des transports.

Le procureur a mis la main sur des gendarmes membres du Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), qui s’occupent entre autre de la sécurité du président du Faso. Ces derniers établissaient de faux ordres de missions pour bouffer l’argent de l’Etat incognito. Ces pratiques avaient cours presqu’au même moment où des journalistes « inzanzable » (NDLR intraitables en langue locale) avaient déjà mis à nue le deal des audiences monnayées à la présidence. Drôle de coïncidences… En tout, ce sont 5 334 000 de francs CFA qui ont été liquidés dans de fausses missions.

L’ancien ministre de la défense, BOUDA, est poursuivi pour délit d’apparence et pour blanchiment de capitaux à hauteur de 252 845 115 Francs CFA. Ce dernier aurait construit une villa de la valeur précédemment citée, et dont il n’arrive pas à justifier la provenance du financement.

Au Niveau de l’ACOMOD (Agence de Conseil et de Maîtrise d’Ouvrage Déléguée en Bâtiment et Aménagement Urbain du Burkina) c’est l’attribution irrégulière d’un marché à hauteur de 155 704 000 qui est pointé du doigt. « Le directeur général de l’ACOMOD, a autorisé la passation de deux marchés publics au profit de son épouse à travers un groupement de soumissionnaires » a déclaré le procureur du Faso.

Dans l’affaire du maire de Ouagadougou, c’es encore une affaire de millions. Armand Pierre Roland Béoindé, que les ouagalais surnomment affectueusement Zoblazo, a enregistré des discussions entre lui et des escrocs dont l’un est juge, qui lui ont proposé étouffer, contre 70 millions de francs CFA, une affaire le concernant en justice. En effet, Zoblazo est soupçonné d’avoir donner un marché d’acquisition de véhicules pour la mairie, alors que son épouse est actionnaire dans l’entreprise qui a obtenu le marché.

Mais le plus gros poisson se trouve à la douane. KABORE William Alassane, actuel Directeur Général Adjoint de la Douane, a acheté et mis en valeur, sous le prête nom de KABORE Christophe Anne, « quinze (15) parcelles dans la ville de Ouagadougou dont le montant cumulé serai d’un milliard trois cent millions (1 300 000 000) FCFA ». Difficile, voir impossible même en 23 ans de service, d’amasser une telle fortune « en sa qualité de fonctionnaire des douanes ».

La plupart de ces dossiers ont été dévoilé par voie de presse, quatrième pouvoir de la république. Au point où, un des escrocs dans l’audio du maire, déclarait « nous sommes en train de voir comment nuit à ce journal là ».

De tous ces épisodes, deux évidences se dégagent. Un, il y a de l’argent dans ce pauvre pays qui s’endette pour des générations et des générations. Deux, les effets « chiens rouges » tués les vendredi sont en train de s’estompés.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina/Syndicat : le gouvernement veut « asphyxier financièrement les magistrats »

Jordan MEDA

Burkina : une altercation vire en affrontement intercommunautaire à Loropeni

Jordan MEDA

Mali: le président IBK annonce une «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle

INFOWAKAT

Burkina : la difficile tache des médias en période électorale

Jordan MEDA

Sécurité : 23 malfrats saisis par la gendarmerie de Pô

Jordan MEDA

Congrès MPP : Roch Kaboré investi, « n’est plus uniquement la propriété du MPP »

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR