A LA UNE Articles Burkina Buzz de la semaine

Buzz de la semaine : le troisième report sera-t’il le bon ?

Les activités pédagogiques connaissent un arrêt depuis le 16 mars 2020. Cette mesure a été prise afin de limiter la propagation du Covid-19 en milieu scolaire au Burkina Faso. La reprise de ces activités qui étaient prévue pour le 14 avril 2020 a été reportée trois fois de suite et finalement arrêtée pour le 1er juin 2020. Pendant que certaines personnes pensent qu’il faut déclarer l’année blanche, certaines préfèrent qu’on comptabilise les moyennes des deux trimestres déjà passés.

Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour sauver l’année scolaire 2019-2020. Une chose difficile en ces moments de pandémie où dans les écoles et universités, les effectifs sont faramineux. Si l’école reprend, dans certains établissements, il faudra oublier le respect de la distanciation et certaines règles d’hygiène. Un mètre? C’est pas évident.

De leur côté, les parents d’élèves demande aux Associations des parents d’élèves (APE) de doter leur établissement de lave mains.

L’une des questions qui restent en suspend est, à par quel moyen les cache-nez vont atteindre tous les établissements du Burkina Faso.

Toutes ces difficultés font réfléchir à la proposition des faîtières des parents d’élèves. En effet l’Union nationale des parents d’élèves du secondaires et du supérieur du Burkina (UNAPES-B ) et le Conseil national des associations des parents d’élèves du primaire (CNAPEP) proposent le cumul des deux trimestres pour valider l’année scolaire 2020-2021 pour les classes intermédiaires.

Ensuite, mettre en place un système de rattrapage des programmes inachevés de l’année scolaire 2019-2020 dès le premier trimestre 2020-2021.

L’autre solution étant l’annulation des examens 2019-2020 en les remplaçant par le bilan des notes de contrôles de contenus des deux dernières années.

L’année ne pourrait sûrement être sauvée par les cours aux moyens de la technologie de l’information et de la communication du moment puisque tous les élèves n’auront pas accès à ses cours.

En tout cas, le président de l’UNAPES-B, Hector Ardent Ouedraogo indique qu’il est difficile que ce projet touche à la quasi-totalité des élèves du Burkina Faso quand on sait qu’il y a des familles qui n’ont pas de radio, même à Ouagadougou. <<La fréquence 107.4 qui a été octroyée au MENAPLN émet seulement à Ouaga et non dans les provinces. C’est une mesure qui est proposée mais, qui ne s’aurait être une panacée», dit il.

Faut-il aussi penser à une alternative d’année blanche ?

On sait que pour les universités, la date du 11 mai 2020 est maintenue, mais pour uniquement pour les petits effectifs, foi du ministre de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maïga. Il s’agit des classes de licence professionnelle, les masters et les filières de spécialisation.

Il précise que la reprise se fera dans le respect des consignes sanitaires. A cet effet, 15 a 20 mille cache-nez seront remis aux étudiants devant chaque amphis. Des laves mains et du gel hydrologique seront disponibles.

Le ministre assure que les supports physiques des cours seront mis en ligne sur la plateforme de l’université virtuelle du Burkina Faso pour les grands effectifs. Il indique à ce effet que des comptes sont déjà créés pour des enseignants et environs 20 milles étudiants ont également eu des comptes sur la plateforme. 147 supports numériques de cours ont été postés sur la plateforme.

Espérons que tout ira sans grand grosses vagues.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Burkina : l’UPC livre ses infos sur le terrorisme dans le Centre Nord

Jordan MEDA

Hauts bassins : deux gendarmes tués dans l’attaque de leur brigade

INFOWAKAT

L’actualité de la semaine en bref…

Jordan MEDA

Ramadan Burkina : « Celui qui a vécu la faim et la soif comprend la souffrance d’autrui autour de lui »

Jordan MEDA

Célébration de l’Aïd El Fitr : Le message du Président du Faso

INFOWAKAT

Covid19/Burkina : 00 décès et 97 cas actifs à la date du 22 mai 2020

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR