A LA UNE Actualité Articles Burkina Société

Buzz de la semaine : où sont passés nos Daltons pisseurs ?

Des présumés terroristes se seraient évadés de leur violon au commissariat de police de Bogodogo à Ouagadougou. Selon « des sources bien introduites » de nos confrères des Editions Le Pays, ces prisonniers auraient perforé le mur de leur cellule à l’aide de leurs « urines » qui ont servi à « humidifier les briques ». Et jusqu’à présent aucune déclaration ni explication officielle n’a été fourni.

L’annonce de cet incident digne d’un épisode du célèbre dessins animé les « Daltons » a fait jaser plus d’un. Chacun y va de son commentaire et de ses interrogations. Comment de l’urine peut faire tomber un mur? Le mur d’un commissariat en plus? Se demandent certains. Comment est ce possible puisque des gardes étaient sensés être postés? Où étaient ces derniers et que faisaient-ils à l’heure où le mur tombait? De plus si c’est bien de l’urine qui a été utilisée, cela soulève des questions sur l’hygiène dans les cellules de détention. Bref, l’épisode « pipi » n’est pas encore fini puisque personne ne sait exactement ce qu’il s’est passé.

C’est d’ailleurs cela le pire. 72 heures après l’annonce de cet incident assez intrigant, aucune explication de la part des autorités n’est donnée. Pourtant à en croire les premières informations, il s’agit de présumés terroristes qui, comme les Daltons ont pris la poudre escampette. Où sont-ils actuellement ? Que font-ils? Vivement que nos Lucky Luck les ramènent en cellule, et cette fois-ci pour que la justice ait le temps de faire son travail.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Concours directs session de 2020 : Le délai d’inscription prolongé

INFOWAKAT

Burkina : 60 ans d’indépendance, quel bilan ?

INFOWAKAT

Région de l’Est : des VDP mettent en déroute des HANI

INFOWAKAT

COVID19-BF : 08 nouvelles guérisons à la date du 03 août

INFOWAKAT

Liban: le bilan s’alourdit à Beyrouth avec 135 morts et près de 5 000 blessés

INFOWAKAT

ECONCOURS 2020 : LES NUMEROS DU CENTRE D’APPEL

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR