A LA UNE Actualité Burkina Politique

CDP : « La sanction n’avait pas pour objectif de punir », ( Achille Tapsoba)

Les sanctionnés du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ont vu leurs peines annulées et sont invités à rejoindre les rangs du parti. C’est l’annonce faite ce lundi 09 décembre 2019 par Le parti au cours d’une conférence de presse. Le secrétaire exécutif du CDP, Achille Tapsoba, assure que cela est un signe du dépassement des positions individuelles pour l’intérêt supérieur du CDP.

Achille Tapsoba affirme que le congrès extraordinaire du 07 décembre 2019 marque la volonté de la direction politique et des militants de renforcer l’esprit du parti. Il a aussi permis le rapprochement des positions dans la tolérance, le respect du droit à la différence et la reconnaissance de la vertu de l’unité et de la cohésion.

Lors du congrès, on notait l’absence des sanctionnés à la clôture pour exprimer leur sentiment. Le secrétaire exécutif indique que leur absence n’a aucune incidence sur les décisions du congrès. <<L’absence des sanctionnés à la clôture n’est certainement pas pour nous jusqu’à preuve du contraire, une position de refus ou de rejet de retour à l’unité et à la cohésion de leur part>>, déclare Achille Tapsoba.

Le secrétaire exécutif du CDP, Achille Tapsoba

Ledit congrès a adopté deux resolutions, l’une pour le respect des orientations du président d’honneur relative à la discipline, la cohésion et l’unité du parti. Et l’autre pour rapporter les sanctions prises par le congrès extraordinaire du 22 septembre 2019. Il précise que les propos tenus par certains sanctionnés, soit disant qu’ils soutiennent d’autres candidats, étaient des propos de sanctionnés et maintenant qu’ils ont rejoint le parti, le choix du candidat se fera suivant le processus de désignation.

Pour le secrétaire exécutif, le statut n’a pas prévu la sanction pour punir, << c’était pour que, ensemble nous puissions savoir la gravité des fautes qui ont été commises et être tous conscient qu’il était mieux que ses fautes soient évitées et qu’à l’avenir nous puissions nous comporter dans la discipline, la cohésion pour sauvegarder l’unité>>.

La direction a donc l’obligation, selon le secrétaire exécutif du CDP, d’oeuvrer à l’application des décisions du congrès. A savoir réintégrer les camarades, chacun à son rang et grade précis, dans les instances auxquelles ils appartenaient et leur redonner la qualité de militant.

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Covid19 : le Burkina a atteint 1003 cas le 04 juillet

Jordan MEDA

Burkina : 07 braqueurs et 03 terroristes neutralisés par l’armée

Jordan MEDA

Burkina/Pensa : Six soldats perdent la vie dans une autre embuscade

Jordan MEDA

Centre-nord : le maire de la commune de Pensa a été assassiné

Jordan MEDA

Correction des anomalies de la facturation ONEA des mois d’avril et mai 2020

Jordan MEDA

L’astuce contre les ordinateurs lents

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR