Actualité Articles Ecomedia Entreprenariat PME

Choix du patronat : Le Patron doit être propriétaire d’une entreprise fonctionnelle, selon des commerçants

Le choix du patronat c’est pour bientôt et déjà des commerçants tirent la sonnette d’alarme sur d’éventuelles magouilles qui pourront entacher ces élections. Pour ces commerçants, le premier responsable du patronat doit être un de leurs patrons qui évolue dans le secteur privé. Il doit être propriétaire d’une entreprise fonctionnelle qui emploie plusieurs personnes. Ils ne voudront pas que le patron soit un fonctionnaire imposé par certaines autorités et déconnecté des réalités des travailleurs du secteur privé.

El Hadj Moumouni Kaboré, président du mois du Réseau

Pour garantir la cohésion sociale dans le secteur privé, des commerçants proposent que le premier responsable du patronat soit une personne ayant une entreprise fonctionnelle. Ils souhaitent qu’il ait une prise en compte des structures syndicales et associatives en acceptant leur adhésion. Et pour plus de cohésion dans le secteur du privé, proposent-ils le choix d’une personne de consensus, « quelqu’un de taille comme président du patronat ». Cette personne de taille selon ces commerçants peut bien être l’homme d’affaire Apollinaire Compaoré.

El Hadji Alassane Ouédraogo, président de l’Association Sugri Nooma

Les conférenciers ne souhaiteraient pas que le choix du patronat se fasse comme dans une certaine époque où « ceux qui ont des bras longs placent les personnes qu’ils veulent à la tête de certaines structures ». Ces commerçants pour qui le renouvellement du patronat nécessite des « sacrifices énormes dans le secteur privé », s’insurgent contre toute tentative souterraine d’imposer un « fonctionnaire » de l’Etat à la tête de cette structure. « Nous ne voulons pas un salarié. Nous ne voulons pas quelqu’un qui fut salarié », prévient Alassane Ouédraogo, président de l’Association Sugri Nooma. Aussi, poursuit-il, « si l’ex ministre (actuel chef de Gourcy ndlr) doit être à la tête du patronat nous voudrions qu’on nous indique où se trouve son lieu de commerce ainsi que le nombre de personnes qu’il emploie dans cette entreprise ». Et à Moumouni Kaboré, président du Réseau des Acteurs économiques pour le Développement du Commerce au Burkina, de préciser que : « si une personne n’a pas d’entreprise, on ne doit pas lui permettre d’être le premier responsable du patronat ».

Des commerçants à la conférence de presse

Pour que les élections prochaines pour le patronat se déroulent dans de meilleures conditions, les conférenciers invitent le Président du Faso, le président de la Chambre de commerce et les élus consulaires à une « implication réelle » dans ce processus électoral.

Armand Kinda

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

La France lance un satellite militaire dernière génération

INFOWAKAT

La Turquie expulse l’ambassadeur français pour son soutien à un opposant politique

INFOWAKAT

Fespaco 2021: L’étalon d’or de Yennenga revient à la Somalie

INFOWAKAT

Politique : Blaise Compaoré appelle à la retenue suite à la suspension de 03 camarades du CDP

INFOWAKAT

Namounou: Des écoles incendiées par des HANI

INFOWAKAT

Boucle du Mouhoun: 01 soldat blessé dans une attaque à Djibasso

INFOWAKAT

1 commentaire

Général 28 18 avril 2018 at 15 h 50 min

C’est ridicule ce cinéma. Défendez votre candidat et arrêtez de vous attaquer gratuitement aux autres challengers. Comment peut on imposer un “fonctionnaire” a la tête du patronat.

Répondre

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR