Actualité Burkina Culture

Cinéma : “Le prix de la séduction ” bientôt dans les salles

Une nouvelle production cinématographique s’annonce dans les salles pour cette fin d’année. Ce mardi 29 novembre 2016, les cinéphiles de Ouagadougou ont eu droit à la projection de l’avant-première du film « Le prix de la séduction » du jeune réalisateur Abdoul Aziz Ouédraogo

Abdoul Aziz Ouédraogo espère que le film sera bien accueilli
Abdoul Aziz Ouédraogo espère que le film sera bien accueilli

C’est le film à découvrir en cette fin d’année.  « Le prix de la séduction », est le premier long métrage du jeune réalisateur Abdoul Aziz Ouédraogo. Cette œuvre qu’il présente comme une comédie d’amour est inspirée d’un court métrage, «  le filtre d’amour », réalisé par le cinéaste alors qu’il était  à l’école de cinéma. Pour Abdoul Aziz Ouédraogo, « Le prix de la séduction » se veut un moyen pour adresser des messages à l’endroit des jeunes, notamment sur la problématique de l’auto employabilité.

« Le prix de la séduction » est aussi le fruit de la volonté du jeune réalisateur. En effet, Six ans après sa sortie de l’école de cinéma, le réalisateur n’avait pas encore tourné. « Nous sommes arrivé à un moment où il fallait nécessairement tourner un film pour vivre », a-t-il expliqué. Egalement, il a laissé entendre que le film a été réalisé sans aucun financement. « Même un sachet d’eau, personne ne nous as donné pour faire ce film. », s’est-il souvenu. Néanmoins, Abdoul Aziz Ouédraogo a pu compter sur des bonnes volontés qui lui ont prêté qui du  matériel, qui leur domicile pour servir de décor.

Synopsis

Le réalisateur présenté son équipe au public
Le réalisateur présenté son équipe au public

« Le prix de la séduction », c’est l’histoire d’un jeune cadre, Hervé. Depuis toujours, il est amoureux de sa voisine, la belle Leticia, et ne rêve que d’une chose, lui « déclarer sa flamme ». Mais problème, Hervé est très timide et ne sait pas comment s’y prendre avec les filles. S’engage alors des cours intensifs de séduction qu’il prend auprès de ses amis. Malgré ses efforts, Hervé ne parvient toujours pas à changer sa situation. Désespéré, le jeune homme recoure à l’envoutement pour gagner le cœur de sa belle. Mais au lieu de charmer Laetitia, c’est la mère de celle-ci qui tombe dans le piège.

Le long métrage voit des jeunes acteurs comme la musicienne Nourat, s’exercer aux métiers du cinéma. Aux côté des jeunes, des comédiens bien connu des burkinabè, à l’image de Odilia Yoni et Gustave Sorgho tiennent leurs rôles dans un jeu d’acteur qui ne fait que confirmer leur talent. Selon le réalisateur, « Le prix de la séduction », sera à l’affiche des cinés Burkina et Neerwaya du 26 décembre 2016 au 1er janvier 2017. Aussi, a-t-il invité le public cinéphile à aller dans les salles pour découvrir son œuvre.

Nouroudine Lenoble LOUGUE

Infowakat.net

Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Fatimata SANOU/TOURE nommé Médiateur du Faso

INFOWAKAT

Sécurité au Burkina : De nombreux Ouagavillois approuvent la présence des chefs militaires sur le terrain des opérations !

INFOWAKAT

Concours de police municipale : les résultats d’admission

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 70 élèves greffes : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Concours direct de recrutement de 30 élèves Secrétaires des greffes et parquets : Appel de la liste d’attente

INFOWAKAT

Situation nationale : “la pluie nous frappe, nous également on se frappe. Ce n’est pas intéressant”Tahirou Simboro du MPP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR