Actualité Burkina Société

Commémoration de la fête nationale : La population de la province Namentenga entend apporter sa contribution

La commémoration du 56e anniversaire avance à grand pas et l’ensemble des composantes du comité d’organisation de cette fête s’évertuent à la rendre belle à travers leurs diverses initiatives. C’est dans ce contexte qu’après la conférence inaugurale du 12 décembre 2016 à Kaya, c’est Boulsa qui accueille le comité d’organisation de la commission thème du 11 décembre 2016. Le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, président de la commission thème, a procédé au lancement des activités d’échanges sur le thème du 11 décembre prochain. Cette cérémonie d’ouverture s’est faite à Boulsa en présence du Haut-Commissaire et d’éminentes personnalités de la localité et du Gouverneur de la région du Centre-Nord.

Le Haut-Commissaire de la province du Namentenga, Yvette Nacoulouma/Sanou.
Le Haut-Commissaire de la province du Namentenga, Yvette Nacoulouma/Sanou.

En rappel, les activités majeures qui vont se dérouler autour du thème, « Démocratie, défis sécuritaires et progrès économique et social », ont été lancées par le Simon Compaoré, président du comité national d’organisation du 11 décembre. Pour le gouverneur du Centre-Nord, madame Nandy Somé/Diallo, c’est dire que ce thème si évocateur exprime les aspirations profondes des populations matérialisées à travers le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES).

Ainsi, a-t-elle estimée que la célébration de cette fête est un moment de souvenir et d’hommage pour tous ces fils et ces filles de ce pays qui ont sacrifié de leur vie pour que, dit-elle, «  nous soyons libres ». Selon elle, cet évènement est également une période d’engagement individuel et collectif aux forces vives de la province du Sanematenga. Elle invite ces forces vives à se donner la main pour faire de la province une terre de solidarité et de concorde entre les habitants. Elle a également invité la population de la province du Namentenga à accorder une attention particulière à ces communications qui leur permettront de savoir les contours des festivités du 11 décembre mais aussi leur permettront de cerner les problèmes qui peuvent entraver les efforts de développement.

A cette occasion, trois (3) sous-thèmes, tous complémentaires au concours, à la justification et à la portée du thème principal, seront développés par des panelistes, spécialistes des questions sécuritaires pour permettre aux populations de la province du Namentenga de mieux cerner l’impact des questions sécuritaires du pays. Ces thèmes sont entre autres, « Développement durable et défis sécuritaires : quelles initiatives locales pour une participation citoyenne », « Démocratie, progrès économique et social : Quelle contribution de la jeunesse burkinabè dans un contexte de défis sécuritaire », « Progrès économique et social : quel impact des défis sécuritaires ».

« Nous serons à la hauteur de la tâche à nous confier par les plus hautes autorités de notre pays »

Le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou
Le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou

Pour le Gouverneur du centre-nord, même si des difficultés marquent l’organisation de ces différentes activités auxquelles tous les membres du comité d’organisation s’évertuent à trouver des solutions, confit-elle, « nous gardons l’espoir que nous serons à la hauteur de la tâche à nous confier par les plus hautes autorités de notre pays ».

Le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, président de la commission thème a remercié la présence de toutes les personnalités à la cérémonie d’ouverture des échanges autour du thème du 11 décembre. A l’entame de son discours, il a fait savoir que les conférences provinciales visent à permettre aux populations du Centre-Nord et à mettre à leur disposition,  plus de moyens pour décrypter les composantes de la thématique à partir de laquelle se feront ces festivités. « L’objectif est de susciter une réflexion d’ensemble et une meilleure appropriation de la démocratie au Burkina Faso, de permettre à chaque composante des populations de mesurer l’impact des menaces sécuritaire sur le développement du Burkina Faso et d’opérer un changement de comportement à même de développer une vigilance accrue au plan individuel et collectif », a-t-il laissé entendre.

commemoration-11-decembreDans cette optique, à Boulsa, comme à Kongoussi et à Kaya, les conférences porteront sur la démocratie, les défis sécuritaires et le progrès économique et de social et seront l’occasion pour échanger avec les populations autour du civisme et de la responsabilité citoyenne de tous dans le développement du Burkina Faso. Ces conférences seront également un moment privilégié pour émettre aux populations, de la part du gouvernement, un message de cohésion social et de vigilance pour une sécurité renforcée. A entendre le ministre, le Burkina Faso fait face à des défis sécuritaires sans précédent depuis l’élection à la présidence de Roch Marc Christian Kaboré. Pour relever ces défis sécuritaires, des panelistes que sont des universitaires, des spécialistes des questions sécuritaires et plusieurs personnalités à même de pouvoir permettre d’enrichir le débat sur le thème de la fête nationale donneront des conférences dans toutes les provinces de la région du Centre-nord.

De cet fait, « nous forces vives du Namentenga, nous voulons contribuer à l’édification du Burkina Faso en participant au débat qui se mène autour de la thématique du 11 décembre », a confié le Haut-Commissaire de la province du Namentenga, Yvette Nacoulouma/Sanou.

Armand Kinda                                                                                                                                                                            

Infowakat.net 

ARTICLES SIMILAIRES

L’Iran accuse la France de «déstabiliser» la région en y vendant des armes

INFOWAKAT

Oudalan : le corps sans vie d’un auxiliaire de santé retrouvé à Tin-Akoff

INFOWAKAT

Rapport de l’attaque d’Inata: Les conclusions rejetées par le président du Faso

INFOWAKAT

Niger: au moins 12 militaires tombés et plusieurs terroristes tués

INFOWAKAT

Burkina : Des Officiers des forces armés nationales atteignant la limite d’âge de leur grade au cours de l’année 2022 admis à la retraite.

INFOWAKAT

Situation nationale : L’appel du parti «Le Faso Autrement» à l’apaisement

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR