Actualité Burkina Politique

Commune rurale de Sabce : le MPP et l’UPC unis à la mairie contre le  NTD

Les conseillers municipaux de la commune rurale de Sabce ont achevé la mise en place de l’exécutif communal le mercredi 17 aout 2016. A l’issue des votes qui se sont déroulés en l’absence des conseillers NTD, les élus du MPP et ceux de l’UPC se sont partagés les postes.

Rigobert Nassa (au milieu) maire de Sabcé  après l’achèvement de la désignation des membres de l’exécutif local
Rigobert Nassa (au milieu) maire de Sabcé  après l’achèvement de la désignation des membres de l’exécutif local

Entamé depuis le 20 juin 2016, le vote des membres de l’exécutif s’est achevé finalement ce 17 aout sous haute sécurité policière. Cela en raison du climat de violence qui avait caractérisé le vote du 20 juin.

En effet, le vote avait été interrompu à la suite des heurts entre partisans du Nouveau temps pour la démocratie (NTD) et ceux du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), pourtant tous partis de l’alliance de la majorité présidentielle. Ayant obtenu chacun 33 conseillers à l’issue des municipales du 22 mai 2016, le MPP et le NTD ont dû s’affronter pour la conquête de la mairie. Le rôle d’arbitre revenait donc à l’Union pour le changement (UPC) parti de l’Opposition, qui a obtenu  4 conseillers municipaux.

Ainsi, Rigobert Nassa Du MPP était opposé à Mahamadou Pierre Célestin Zoungrana du NTD pour le poste de maire. Le premier avait été élu avec 36 voix contre 33 pour son adversaire. Un conseiller de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) avait été élu premier adjoint au maire. Puis, un autre conseiller MPP avait lui été élu deuxième adjoint avant que les conseillers NTD se retirent tous de la salle. Par la suite, des manifestants ont envahi le lieu du vote, en interrompant la poursuite du vote. Les violences qui ont suivie ont fait quelques blessés.

Depuis lors, le vote n’avait pas pu se tenir malgré des tentatives jusqu’à ce mercredi où le vote a finalement pu être parachevé. Cela sous la  protection des forces de sécurité mobilisées massivement. Cependant, aucun conseiller issu des rangs du NTD n’a participé au vote. Le vote s’est alors parachevé avec le partage du reste des postes entre l’UPC et le NTD.

Au total, l’UPC s’en sort avec le poste de premier adjoint au maire et l’un des deux postes de conseiller régional. Les 6 autres postes  de responsabilité sont occupés par les élus du MPP. Le conseil municipal pourra-t-il fonctionner dans ses conditions ? Les jours à venir fourniront la réponse à cette question.

Y.I

infowakat.net

 

ARTICLES SIMILAIRES

Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo DAMIBA échange avec les forces vives des Hauts-Bassins

INFOWAKAT

La Russie dénonce la politique « coloniale » de la France au Mali

INFOWAKAT

Pénurie de carburant à l’est : La police municipale met en garde contre la hausse des prix

INFOWAKAT

Mali : Les autorités de la transition ferment les frontières au contingent sénégalais

INFOWAKAT

Burkina : Plus d’une centaine de terroristes neutralisés en un mois

INFOWAKAT

Madjoari : 11 soldats tombés et une quinzaine de terroristes neutralisés

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR