A LA UNE Actualité Burkina

Concours fonction publique : le « forcing ne va rien arranger » (SYNAGRH)

Le mouvement d’humeur des Gestionnaires des ressources humaines de la fonction publique du Burkina se poursuit. Cette fois ci ce n’est pas un sit in ou une manifestation qui est observé, mais c’est le processus des concours professionnels qui est menacé.

Les gestionnaires des ressources humaines disent en effet « n’être au courant de rien » concernant un quelconque « lancement de concours professionnels de la fonction publique » explique M. Souleyman ZOROME SG du syndicat des GRH joint par la rédaction de Infowakat.net.

Par conséquent ces concours, et le suivi des potentiels admis risquent de ne pas se « tenir dans les meilleures conditions » puisque les GRH ne se reconnaissent pas dans le communiqué de lancement.

Pour que ces concours puissent se tenir de façon optimale, il aurait d’abord fallut « qu’il y ait un dialogue franc et immédiat avec les acteurs en charge de l’organisation des concours ».

Il faudrait aussi selon le SG du syndicat que « le bilan de la session passée soit fait, que l’on puisse tirer les conséquences de ce qui a impacté cette dernière parce qu’il y a eu assez de problèmes et il faut que l’opinion nationale soit au courant ».

Le troisième point à améliorer c’est qu’il faut que « le ministre et sa suite comprennent qu’à eux seuls ils ne peuvent pas gérer le département. Les menaces et les réquisitions forcées doivent aussi cesser ».

Et enfin il y a la question de l’amélioration des conditions de travail et la formation des agents. « La question des concours n’est qu’une partie du processus : il y a l’entrée, le parcours et la sortie des agents ». Donc l’organisation des concours doit être améliorée en même temps que la formation des agents au niveau du ministère mais aussi de toutes les directions des ressources humaines afin que ceux-ci puissent être à même de mieux gérer les carrières des fonctionnaires.

Mais ce que le syndicat regrette le plus c’est le forcing entrepris par le ministre de la fonction publique qui a enjambé les GRH dans le lancement des concours professionnels.

Depuis quelques semaines le syndicat national des GRH (SYNAGRH) est à couteau tiré avec le ministre de la fonction publique. Ceux-ci réclament l’application de leur protocole d’accord signé avec le gouvernement. Les GRH avaient annoncé que si rien n’est fait pour satisfaire à leurs demandes, le travail sera considérablement ralenti.

Le 2 juillet 2019, le syndicat manifestait devant l’agence générale de recrutement de l’État. La raison tenait dans le fait qu’ils protestaient contre une tentative de passage en force du ministre de la fonction publique qui avait réquisitionné de force des agents GRH avec l’aide de la gendarmerie, afin que ceux-ci rédigent les projets de communiqué lançant les concours professionnels de cette année.

Ce mouvement d’humeur a pour principales répercussions le retard dans les traitements des salaires de certains fonctionnaires et un autre retard dans le mandatement d’autres fonctionnaires nouvellement arrivés.

La rédaction

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Tribunal de l’actualité : Les étudiants invités à s’expliquer sur leur mécontentement

Infowakat MEDA

« Thomas Sankara ne mérite pas une statue faite à la hâte » (J. Rawlings)

Infowakat MEDA

ETO’O et DROGBA membres de la CAF

Infowakat MEDA

Décès de 11 personnes dans une unité de la police : Le président du Faso réagit

INFOWAKAT

Police nationale : la 3e promotion prête pour le terrain

INFOWAKAT

Ça y est, le super Galian a les clefs de sa villa

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR