Actualité

Coopération climatique internationale : Le Québec apporte un financement de 25,5 Millions de dollars

Une réponse tangible à l'un des enjeux majeurs de la Conférence de Paris sur le climat vient d’être donnée par le Québec. Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a annoncé ce lundi à Paris un ensemble de mesures totalisant 25,5 millions de dollars destinées à soutenir les actions de lutte contre les changements climatiques des pays francophones les plus vulnérables et les plus exposés aux conséquences liées aux changements climatiques. Pour l'occasion, il était accompagné de la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, de l'ancien vice-président des États-Unis et Prix Nobel de la Paix, Al Gore, du président-directeur général du Climate Group, Mark Kenber, et de l'ambassadeur honorifique de la vague verte de l'ONU, Jean Lemire.
 
Selon le premier ministre, « Avec cet appui inédit, le Québec apporte une réponse directe à un appel des Nations Unies en faveur de la hausse du financement international des actions climatiques dans les pays en développement. Notre gouvernement est fier d'apporter une contribution tangible et son expertise au bénéfice de pays qui sont particulièrement affectés par les changements climatiques. C'est la contribution du Québec à l'un des enjeux majeurs des négociations internationales sur le climat », a-t-il déclaré. Échelonnée sur cinq ans, cette aide comporte trois mesures. Assortie de 18 millions de dollars, la première mesure prendra la forme d'un appel à projets visant à appuyer des projets de coopération entre les milieux académique, de la recherche et de la coopération internationale, au Québec, et leurs partenaires du Sud. Ces projets mettront à profit l'expertise du Québec, notamment dans les domaines des technologies propres, de l'énergie et de l'adaptation aux impacts des changements climatiques.
 
La seconde mesure annoncée, en solidarité climatique, est un versement de 6 millions de dollars au Fonds pour les pays les moins avancés (FPMA), qui est géré par le Fonds pour l'environnement mondial, principal mécanisme financier de la CCNUCC. Le FPMA a pour principal objectif de financer des programmes d'action nationaux en adaptation aux changements climatiques dans 48 pays, dont 19 d'Afrique francophone, qui sont identifiés comme les moins avancés par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, et qui figurent parmi les plus vulnérables aux impacts des changements climatiques.
 
« En versant une aide au Fonds pour les pays les moins avancés, le Québec, comme État fédéré, marque un précédent sur le plan du financement climatique international. Ce nouveau geste démontre une fois de plus la contribution essentielle des États fédérés à la lutte contre les changements climatiques et le leadership assumé par le Québec dans ce domaine », a souligné le premier ministre.
Enfin, la troisième mesure, en diplomatie climatique, jeunesse et Francophonie, vise à renforcer les capacités des pays francophones les plus vulnérables à négocier en français et à mettre en œuvre les engagements climatiques internationaux, ainsi qu'à soutenir les initiatives jeunesse dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques.
 
« Cette initiative constitue l'un des moyens privilégiés par le Québec pour donner suite aux engagements formulés à Dakar, lors du Sommet de la Francophonie, en matière de développement durable et de lutte contre les changements climatiques. Les actions que nous mettrons de l'avant permettront notamment de resserrer notre collaboration avec l'Institut de la Francophonie pour le développement durable, qui a pignon sur rue à Québec », a conclu le premier ministre.
 
Infofaso.net
La rédaction
Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

ARTICLES SIMILAIRES

Région de l’Est : un convoi militaire a sauté sur un engin explosif improvisé sur l’axe Fada-Matiacoali

INFOWAKAT

Mali : Une affaire d’uniforme de mariage divise un couple

REDACTION

Centre-nord : les FDS mettent en déroute des terroristes à Namisiguima

INFOWAKAT

Musique : Saga Den, une étoile montante de la musique burkinabè

INFOWAKAT

Avis de recrutement de personnels au profit du Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL)

INFOWAKAT

Entreprenariat : De la Banque en passant par le secteur minier, il démissionne pour créer sa firme

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR