A LA UNE Articles Burkina Dossier COVID-19

COVID19/Burkina : 1500 tonnes de vivres pour 70 mille personnes vulnérables

Le ministère de la femme de la solidarité nationale de la famille et de l’action humanitaire a procédé le mardi 28 avril 2020 à une remise de vivres, conformément aux mesures prises par le président. Durant trois jours, environs 9500 ménages vulnérables devront recevoir les dons.  La distribution des vivres se passe sur 25 sites, la ministre de la femme a procédé à la visite de quatre sites.

 

Les bénéficiaires de Saaba

Ce sont environ 1500 tonnes de vivres composés de riz et de maïs qui devront être distribués à plus de 77 milles personnes issues de 9501 ménages vulnérables, choisies sur la base d’une enquête sociale. C’est l’ensemble des dons offert par le ministère de la solidarité, en réponse aux mesures sociales déclinée par Rock marc Christian Kaboré dans l’élan de solidarité lié au Covid19. Ainsi les 12 arrondissements et 06 communes rurales de la région du centre devront se partager ce ‘‘butin’’.

 « Nous sommes en période de soudure et c’est un programme de solidarité nationale déjà établi que nous continuons de dérouler aussi. Aujourd’hui nous allons augmenter les chiffres car l’impact des mesures barrières et des mesures de riposte contre la propagation de la maladie font que beaucoup d’autres personnes ont été impactées sur cette détresse alimentaire », a déclaré la ministre en charge de la solidarité nationale, Laurence Marshal/Ilboudo.

Les cibles premières sont les personnes vulnérables résidentes dans la région du centre ; à cet effet, 25 sites ont été aménagés pour la remise, et sur instruction du ministre, la priorité est accordée aux personnes âgées, aux personnes vivant avec un handicap, aux femmes et ensuite aux hommes. La distribution se fera sur trois jours. Seulement quatre sites à savoir, les services sociaux de Boulmiougou, Sig-Nonghin, Nongr-Masson et de Saaba, ont reçu la visite du ministre. Et au ministre d’affirmer que les dons se poursuivront dans les autres régions, en particulier celle touchée par la pandémie.

Madame Kaboré, bénéficiaire

Les bénéficiaires saluent l’initiative mais émettent des plaintes

 « C’est une grande aide que je viens d’avoir ; nous manquons de mots pour dire merci aux autorités, et nous remercions également Dieu, car je n’avais rien », s’est Blandine Kaboré.

Certains bénéficiaires se plaignent de ne pas être servi malgré leur inscription. Sur cette question, Awa Traoré, attaché d’éducation spécialisée en distribution, confie qu’il y a des personnes qui ont déjà reçu les vivres deux, voire trois fois. « Nous sommes au 1er jour, et nous sommes toujours en train de faire l’appel. Et comme l’appel se fait par ordre alphabétique, si nous n’avons pas encore leur nom, c’est compliqué. Ils doivent patienter car il y a les autres jours ! c’est ça la triste réalité. La population est dans le besoin, mais nous travaillons en fonction du temps » a-t-elle expliqué.

Alex SOME

(Stagiaire)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 23 septembre 2020

INFOWAKAT

Burkina : la fonction publique ne doit pas être “le seul élément de débouché pour la jeunesse” (Rémi Dandjinou)

Jordan MEDA

Politique/Election : Luc Tiao en lice pour les législatives

Jordan MEDA

Législatives/ UNIR-PS : Me Bénéwende Sankara compte sur la liste nationale

Jordan MEDA

Banfora : un stock de 56.720 préservatifs épuisé en une journée (RAJS)

Jordan MEDA

Banfora : le parquet requiert 05 ans de prison le gendarme Edouard Youl

Jordan MEDA

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR