A LA UNE Articles Burkina

COVID19 : le confinement des cités universitaires plutôt bien accueilli

Le 30 mars 2020, le directeur de centre régional des œuvres universitaires de Ouagadougou (CROU-O) annonçait à travers un communiqué, le confinement des cités et des résidences universitaires, à partir du 1er Avril 2020, pour une durée illimitée. Comment les étudiants et l’administration des cités accueillent cette nouvelle et comment ils s’y préparent ? infowakat.net s’est rendu à la cité universitaire de la patte d’oie pour recueillir les avis, à quelques heures du confinement.

Issa Ouédraogo, directeur du  (CROU-O)

Nombreux sont ceux qui trouvent cette mesure normale et adéquate, vue la situation actuelle que connait le pays.

« Ils étaient déjà en confinement, parce qu’il ne leur était pas permis de recevoir de la visite de quelqu’un de l’extérieur. Nous avions même exigé que les étudiants internés ne sortent pas », déclare Issa Ouédraogo, directeur du  (CROU-O)

Celui-ci ajoute que dans le cadre de ce confinement annoncé, l’équipe de vigiles a été renforcée avec des instructions fermes, n’autorisant l’entrée qu’aux personnes munies d’une autorisation expresse de l’administration.

Des dires du directeur, d’autres mesures sont prises quant à la restauration des étudiants qui seront au sein de la cité de la patte d’oie, qui abrite actuellement plus d’une centaine d’étudiants. « Le restaurant universitaire sera uniquement ouvert pour les résidents des cités et toutes les mesures édictées par le gouvernement concernant les restaurant seront observées avec une grande, rigueur il n’y aura donc pas de possibilité de consommer sur place ».

 

Barthélemy Konombo

Et des sanctions, allant jusqu’à l’exclusions définitive de la cité sont prévues par les textes, à l’endroit des étudiants récalcitrants aux nouvelles règles établies.

Mais les étudiants ne veulent pas en arriver là. C’est du moins l’avis  de , délégué général de la cité de la patte d’Oie. « Nous sommes tous conscients que c’est une maladie vraiment grave et nous devons prendre des mesures pour freiner sa propagation ».

En ce concerne la question de l’interdiction d’entrée et/ou de sortie des étudiants des cités, le délégué affirme que des dispositions sont prises afin de permettre à certains étudiants qui font face à des urgences, ou des cas extrêmes de pouvoir sortir. Il appel de même ses paires qui n’ont pas vraiment des sorties nécessaires à s’y abstenir.

Lassina Zida, étudiant, quant à lui, lance un appel aux bonnes volonté à l’esprit de solidarité, en venant en aide aux étudiants en difficultés qui vivent dans les citées n’ayant pas de restaurant, et qui devront se débrouiller pour avoir à manger.

Alex SOME

(Stagiaire)

Infowakat.net

ARTICLES SIMILAIRES

Lutte anti corruption : L’ex ministre Jean Claude Bouda déposé à la MACO

Jordan MEDA

Education : Les enseignants de Roch demandent leur intégration

Jordan MEDA

Cooperation : 12 milliards de francs déjà mobilisés par les PTF du Burkina

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : 04 nouveaux cas, 08 nouvelles guérisons

Jordan MEDA

Covid19 Burkina : le centre de traitement de Pissy ouvert

Jordan MEDA

Sécurité : la tenue verte n’est pas exclusive au RSP

INFOWAKAT

Laisser un Commentaire

Infowakat

GRATUIT
VOIR